oxtorrent
Accueil » Film » Transformers 3 : La Face cachée de la Lune - Film (2011)

Transformers 3 : La Face cachée de la Lune - Film (2011)

Film de Michael Bay Action, aventure, science-fiction 2 h 34 min 29 juin 2011

La guerre menace notre Terre ; une guerre d’une telle ampleur que l’aide des Transformers pourrait, cette fois, ne pas suffire à nous sauver.

Film Transformers 3 : La Face cachée de la Lune - Film (2011)
SERVEUR 1

À trop vouloir satisfaire tous les types de public, Michael Bay dénature sa franchise avec ce troisième opus poussif, pseudo-intellectuel (du moins lors de l'introduction) et longuet. La fraîcheur et le fun des deux précédents films sont ici amoindris et le réalisateur essaye tant bien que mal de donner un côté plus adulte à sa saga, histoire de mettre les critiques dans sa poche et de regagner leur estime.

Le résultat est un film qui nage entre deux eaux, avec des scènes très sérieuses pour donner une certaine gravité à l'intrigue, qui sont aussitôt saccagées par d'autres d'une incroyable stupidité. On a l'impression que Michael Bay s'efforce de chasser le naturel chez lui, mais qu'il ne peut l'empêcher de revenir au galop. Oui, l'humour est toujours bon enfant et parfois très drôle, mais il faut reconnaître que c'est parfois assez lourd. Les scènes comiques sont beaucoup moins nombreuses que dans les deux précédents films, mais sont par contre mal dosées. Quand celles-ci arrivent, le réalisateur se croit obligé d'en faire des tonnes pour se rattraper (notamment lors de la séquence avec le chinois, même si elle me fait toujours autant rire).

La première heure du film est malheureusement plate et sans surprise (l'évolution de Sam déçoit énormément car il est ici réduit à un simple job de gratte-papier dans une entreprise quelconque, après avoir pourtant sauver le monde deux fois. Pourquoi ne travaille-t-il pas au NEST ?) et surtout l'histoire est plombée dès son introduction par son côté politico-conspirationniste en toile de fond (qui n'est pas vraiment utile en fin de compte). Le tout se met en place lentement, jusqu'à une dernière heure très distrayante grâce à ses effets spéciaux bluffants, à défaut de faire dans l'originalité (les invasions aliens en milieu urbain commencent à devenir très redondantes au cinéma ces dernières années, l'overdose est proche...).

Rosie Huntington-Whiteley s'avère être aussi bonne que Megan Fox (au sens figuré bien sûr, quoique...). Et même si son personnage est le plus stéréotypé du film, elle a un vrai rôle qui fait partie intégrante de l'intrigue, alors qu'en comparaison, Mikaela faisait plus "décoration" en se limitant plus au love interest (c'est tout de même dommage que Megan Fox ne soit plus de la partie). John Malkovitch écope d'un personnage très vite agaçant et hystérique au possible, tandis que Patrick Dempsey est la surprise du film, en campant un personnage aux multiples facettes et à contre-emploi de ses rôles habituels.

Transformers 3 est donc un film inégal qui à force de vouloir trop en faire peut décevoir les fans des deux premiers opus (mon cas), ces derniers étant bien plus funs et jouissifs. Il en résulte un volet pas vraiment utile, mais c'est toujours bon à prendre pour le fan de Michael Bay et de destruction massive que l'on est (ah bon, pas vous ?).