oxtorrent
Accueil » Film » Good Ol' Freda - Film (2013)

Good Ol' Freda - Film (2013)

Film 6 septembre 2013

Freda Kelly n'était qu'une jeune adolescente timide de Liverpool lorsqu'on lui a demandé de travailler pour un band local qui espérait devenir populaire, très populaire. N'ayant aucune idée de la réussite du groupe, Freda eut un bon pressentiment en acceptant de travailler pour THE BEATLES. L'histoire a retenu que les Beatles ont demeuré ensemble pendant dix ans et ce, même si Freda a travaillé pour eux pendant 11 ans. Plusieurs personnes ont gravité autour du groupe au cours de leur progression à la popularité mondiale, mais Freda est toujours restée proche d'eux, faisant preuve d'une loyauté imperturbable. En tant que secrétaire dévouée et amie proche, Freda fut un témoin privilégié de l'histoire du groupe, des bons coups et des mauvais, des succès et des embûches. Dans le film GOOD OL' FREDA, Freda nous raconte son histoire pour la première fois en 50 ans. De plus, ce documentaire est l'un des rares films produit avec le support des BEATLES eux-mêmes et met en vedette la musique originale du groupe.

Film Good Ol' Freda - Film (2013)
SERVEUR 1

Le documentaire ‘Good Ol’ Freda’ est une vraie réussite.

Derrière son sourire ravageur et sa grande simplicité, Freda Kelly démontre une nouvelle fois que c’est elle qui décide, qui dirige les évènements : « J’ai VOULU faire ce documentaire pour que mon petit-fils sache ce que sa grand-mère a vécu et qu’il puisse être fier de moi »

Il n’y a rien de tapageur ou de racoleur, à la question de savoir si Freda a eu une aventure avec un des Beatles, elle rit et se retranche derrière un « c’est personnel » qui, en soit, est une réponse, mais rien de plus. Un des traits marquants de cette personnalité, c’est la confidentialité, le respect et le travail organisé.

Cet épisode de vie s’arrête avec l’existence du groupe des Beatles, car la famille, il n’y a que ça de vrai, et après tout, ce n’était qu’un job !

De la voir, aujourd’hui, continuer d’être une assistante, conduisant sa petite voiture et tenant son petit-fils par la main, est tout simplement touchant.

Les quatre cartons de souvenirs uniques qu’elle oublie dans son grenier alors que mis sur le marché, ils lui permettraient sans doute de vivre plus confortablement, elle n’en a cure !

« Voilà, c’est tout. J’en ai parlé une fois, je n’en parlerai plus »

Je conseille vivement.