oxtorrent
Accueil » Serie » Batman : L'Alliance des héros - Dessin animé (2008)

Batman : L'Alliance des héros - Dessin animé (2008)

Dessin animé de James Tucker et Michael Jelenic Action, aventure, animation 3 saisons (terminée) Cartoon Network 25 min 14 novembre 2008

The Brave and the Bold est à l'origine une série publiée à partir de 1955 chez DC Comics.

Film Batman : L'Alliance des héros - Dessin animé (2008)
SERVEUR 1

Après un Batman TAS cultissime dans les années 90 et un The Batman en demi teinte en 2004, DC comprend qu'il doit faire différemment pour ramener une nouvelle fois le chevalier noir sur le petit écran.

Laissant tomber le côté "dark", les studios d'animation opèrent un retour aux sources avec une série qui décide de rendre hommages aux récits du silver age (années 60-70) ; période où les comics se sont radicalement adoucis sous la pression du Comics Code Authority.

Il y a donc dans Batman : The Brave & The Bold (BTBATB) une sorte de grand écart à la fois audacieux et réussi en terme de public visé. Car autant le dire d’emblée, que l'on soit jeune ou moins jeune, il y a du plaisir à prendre et à partager avec cette série.

Techniquement, c'est une œuvre de qualité. Le style graphique est simple, presque épuré mais soigné malgré tout. Le mouvement est travaillé au travers d'un délicat mélange entre animation et séquences par à-coups. Bref, en dépit de ce que le charadesign pourrait laisser suggérer, BTBATB n'est pas une série "cheap". Derrière la réalisation des 65 épisodes qui composent ce titre se cache un travail phénoménal. Tant sur l'écriture (qui conduira à certains passages chantés mythiques), que sur le soucis du détails (notamment vis à vis des références à tout le paysage culturel des années 60). Et sur ce dernier point, je ne fait pas uniquement allusions aux passages où DC s'auto-référence. Cerise sur le gâteau, The Brave And The Bold s'offre le luxe d'un épisode final tout simplement brillant. Basé sur des personnages peu connu du grand public, la série parvient à allier intrigue et chant du signe d'une façon aussi surprenante que touchante. (Un vrai must-see pour tout fan de série animée qui se respecte !)

En résumé, une fois que l'on a passé outre les premiers épisodes où la série se cherche encore, le spectateur se retrouve plongé dans une ambiance unique qui s'assume et se donne tous les moyens de ses ambitions. Papa appréciera de retrouver le ton et le style visuel de son enfance. Junior sera ravi par ce déluge de personnage riches en couleurs et leurs histoires rigolotes. En fin de compte, tout ce petit monde partagera de délicieux moments de complicité devant leurs écrans.

Tous ? Pas tout à fait ... Et l'ado' dans tout ça ? Je caricature. Lorsque plus haut j'évoquais le "grand écart" réalisé par la série, ce qu'il fallait comprendre c'est que la série parle à deux publics mais pas forcément à ceux qui se trouvent entre ces deux cibles. Donc en dépit de tous les éloges que j'ai pu faire jusqu'à présent je suis bien obligé d'admettre que si vous voulez regarder une série "qui en jette", BTBATB n'est pas le meilleur choix qui soit. J'avais 29 ans lorsque je l'ai vu pour la première fois et j'ai du me faire régulièrement violence pour aller jusqu'au bout. Il faut dire que le silver age n'évoque rien pour moi et je n'ai aucun affect pour la série Batman '66. Ce qui me plait le plus dans l'univers DC c'est le caractère iconique de ses personnages. Par conséquent, une série sans enjeux qui traite ses protagonistes de façon loufoque n'est pas spécialement ma tasse de thé.

C'est ce qui explique la note moyenne que je lui attribue. Néanmoins je suis conscient que ces impressions restent fortement liées à mes attentes du moment. Peut être que dans quelques années, lorsque l'aspect rétro primera, à mes yeux, sur l'intensité des intrigues, mon regard sur cette œuvre évoluera. D'ici là, si vous souhaitez donner sa chance à Batman : L'Alliance des héros, gardez à l'esprit qu'en dépit de tout le bien que l'on peut en dire, l'apprécier implique de devoir bousculer ses critères d'évaluation.