oxtorrent
Accueil » Film » Good Vibrations - Documentaire (2017)

Good Vibrations - Documentaire (2017)

Documentaire de Lydia Erbibou 15 novembre 2017

Le film « Goods vibrations » est une expérience humaine. L’occasion de faire se rencontrer deux mondes (celui des sourds et les non-sourds), pour qu’un réel partage ait lieu. Comment ressentir et faire de la musique lorsqu’on est sourd ou malentendant ?

Film Good Vibrations - Documentaire (2017)
SERVEUR 1

"Dans le film "Good vibrations", la réalisatrice et pianiste également, Lydia Erbibou a suivi pendant 1 an, les cours d'éveil musical pour les jeunes sourds à l'INJS, institut national de jeunes sourds à Paris afin de découvrir le rapport des jeunes sourds à la musique, aux sons et aux vibrations tout en soulevant des questions : "Comment ressentir et faire de la musique quand on est sourd ? Que perçoivent-ils ? Que ressentent-ils ? Surtout, quel est l'intérêt de leur enseigner la musique aux sourds ? Pour moi, le film "Good vibrations " est une immersion plus ou moins interessante dans les cours d'éveil musical où les jeunes sourds viennent pour apprendre à ressentir et à faire de la musique. C'est une belle partage des expériences vécues par les jeunes sourds qui découvrent des différents instruments, qui repèrent des bruits, des sons dans une salle aménagée pour leur permettre de ressentir des vibrations de la musique et d'en faire eux-même. L'éveil musical pour les jeunes sourds est un projet intéressant car il est ouvert et ludique, il propose parallèlement des activités de théâtre et vidéo pour ajouter des bruits, des sons, des musiques sur les scènes filmées sans sons d'une histoire inventée par les jeunes sourds qui y jouent aussi ... On suit leurs joies, leurs espoirs, leurs doutes des adolescents qui apprennent à vivre ensemble et à se partager ... C'est beau à voir ! Il y a aussi quelques belles scènes comme celles floues avec des "mirages" pour montrer les vibrations et aussi des scènes colorées pour nous faire imaginer que la musique a des couleurs. Par contre, ce que je trouve dommage, c'est que le film "Good vibrations" semble être trop axé sur l'évolution des cours d'éveil musical au cours de l'année ... comme si on fait un film musical finalisant les objectifs des cours musicaux : présenter une vidéo avec des sons, des bruits et des musiques ajoutées par les jeunes sourds. On se croirait presque devant le film "Dance with me" où on voit un groupe de jeunes cas sociaux au départ démotivés, qui finissent par participer au concours de la danse avec le professeur Pierre Dulaine ... Mmmh, ce qui manque cruellement à ce film, ce sont des échanges entre la réalisatrice et les jeunes sourds, comme des interviews pour essayer de comprendre ce que ressentent et perçoivent les sourds pendant la musique ... Enfin, pour moi, le film "Good vibrations" ne semble est à mon goût trop neutre, il se concentre à suivre les joies et les délires entre les jeunes sourds. Comme l'indique le titre, la réflexion sur les "vibrations " aurait mérité d'être réfléchie, approfondie, élargie et ouverte à d'autres situations comme les fêtes, les bals, les concerts, les casques, etc ... Dommage ! Enfin, j'avoue que j'ai un avis plutôt mitigé, disons partagé sur ce film qui est intéressant pour associer la surdité et la musique, les vibrations mais ... mais ... pour moi, le film "Good vibrations" risque de tromper le regard des spectateurs qui ne connaissent pas du tout le monde des sourds, ils vont se dire : "Ah bon ? Les sourds parlent bien ? Ils entendent bien ? Ils se communiquent bien? Tous aiment la musique ? ... " En effet, dans ce film, les sourds ont des implants cochléaires, ils oralement bien, ils entendent bien, ils sont motivés pour repérer des sons, des musiques et découvrir des différents instruments, ce qui n'est pas le cas de tous les sourds ... Mmmh, ça me gène de constater que le film "Good Vibrations " n'ait pas parlé des different degrés de surdité ... Bon, en bref, c'est pas mal sans plus ! Mmmh "