oxtorrent
Accueil » Jeux » Tearaway (2013) - Jeu vidéo

Tearaway (2013) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Media Molecule et Sony Interactive Entertainment PS Vita Aventure 22 novembre 2013

Jeu d'aventure dans un univers fait de papier où vous incarnez Iota, un messager chargé d'un message très important qu'il se doit de délivrer.

Film Tearaway (2013)  - Jeu vidéo
SERVEUR 1

Tearaway est une aussi grande surprise que je n'en n'attendais pas monts et merveilles. J'aime énormément Media Molecule, mais Little Big Planet était sans doute trop axé sur les aspects communautaires et créatifs pour me faire vibrer comme il se doit. Tearaway part lui d'un postulat légèrement différent : l'aventure ne se crée pas nécessairement à plusieurs mais peut aussi être conçue et vécue en solo. L'aspect créatif est toujours bien présent mais moins mis en avant, ou plutôt mieux pensé pour les billes qui comme moi n'ont aucune imagination : faire des étoiles ou des flammes en papier c'est rigolo et l'on ne vous demandera guère plus afin de progresser ; libre à vous cependant de laisser exploser votre talent artistique, les outils proposés sont simples mais permettent de faire énormément de choses. Là où le jeu se démarque c'est dans l'utilisation des multiples capteurs de la PS Vita, puisque tout ce que la console propose est mis à contribution. Même la caméra fontale (surtout la caméra frontale). Le plus fort, c'est qu'aucun de ces effets ne semble forcé ou rentré au pied de biche, histoire de proposer le plus grand nombre de gimmick possible. Non seulement c'est bien pensé, mais c'est en plus plaisant à jouer et pertinent soit au sein du gameplay soit par rapport à l'histoire. Et il faut avouer que faire des grimaces à sa console portable dans les transports en commun c'est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie. À vrai dire, vu son prix tout doux, Tearaway n'aurait pu être qu'un simple jeu de plateformes avec des moyens de contrôle insolites et une esthétique mignonne, il s'en serait déjà sorti avec les honneurs. Sa grande force est d'ajouter à l'équation des notions d'aventure, un univers complètement frappé et un scénario faussement enfantin, réellement brillant. Après quelques heures de jeu on pensera immédiatement à Psychonauts ou Beyond Good & Evil, on a vu pire comme filiation. Le plus gros reproche que l'on pourra lui faire est d'être fixé sur des rails assez guindés, à l'instar de beaucoup de ses contemporains. En conséquence, l'aventure, si elle est intense, est aussi courte et très linéaire, et avec un peu d'application on en viendra complètement à bout en quelques jours, laissant un goût de trop-peu dans la bouche. Le jeu reste cependant une merveille qui mérite d'être jouée, qui justifie même sans aucun scrupule l'achat d'une PS Vita (la console propose plein d'autres bons jeux par ailleurs hein, n'allez pas croire). Malgré les apparences, le scénario est simple mais bien ficelé, la direction artistique est superbe, servie par une technique dans anicroche de surcroît ; si l'on arrive à passer les quelques problèmes de maniabilité et de caméra, et le manque général de challenge, difficile de ne pas tomber sous le charme. Aurais-je oublié d'aborder l'aspect sonore ? C'est bien simple, c'est tout simplement sublime, entre les effets sonores, le mixage, les superbes compositions qui se déclenchent à propos et laissent parler le silence quand c'est nécessaire, on aura rarement entendu une direction sonore aussi aboutie sur une 'simple' console portable. Il va de soi qu'un bon casque est nécessaire afin de profiter au maximum de l'expérience. Tearaway est-il le meilleur jeu de l'année ? Je ne pense pas, mais il s'agit en tout cas d'une de mes plus belles surprises, un des jeux que j'ai pris le plus de plaisir à découvrir. Un jeu à la simplicité rare, mais conçu avec passion et précaution, et finalement plus complexe qu'il n'y paraît, au même titre qu'un origami justement.