oxtorrent
Accueil » Serie » My Little Pony: Les Amies c'est Magique! - Dessin animé (2010)

My Little Pony: Les Amies c'est Magique! - Dessin animé (2010)

Dessin animé de Lauren Faust Aventure, animation, jeunesse 5 saisons (terminée) Discovery Family 25 min 10 octobre 2010

Twilight Sparkle est une jeune licorne étudiant la magie auprès de la Princesse Celestia, souveraine du pays d'Equestria.

Film My Little Pony: Les Amies c'est Magique! - Dessin animé (2010)
SERVEUR 1

"Mon petit poney, emmène-moi dans ton pays magique.". Ce slogan, répétée ad nauséam par des publicités remplies de rose et de niaiserie, a dû en écoeurer bien plus d'un. En effet, le très tristement célèbre dessin animé "mon petit poney" compte certainement parmi les pires séries qu'il est possible d'imaginer, un DA tellement médiocre que, même en le regardant au second degré pour se marrer, il ne nous inflige pas le moindre petit sourire, contrairement à d'autres "célébrités" comme les cultissimes Dora l'exploratrice ou les Teletubbies.

Or, il s'avère que depuis 2 ans, la quatrième génération de la série crée sur internet des débats violents et sanguinaires où trolls, rage, provocation et mauvaise foi sont de mise, aussi bien d'un côté que de l'autre. Ces débats opposent les "bronies", fans assumés de la série ayant plus de 9 ans, et les haters, personnes pensant que le dessin-animé est encore pire que l’atroce supplice que l'on a fait subir aux petites filles il y a bientôt 30 ans. Car la série a fait un buzz improbable sur internet; partout sur la toile, des memes, des images et des parodies fusent. Intrigués par ce phénomène, de nombreuses personnes se sont mis à regarder la série. Leurs réactions étaient à chaque fois extrêmes: soit ils adoraient, soit ils détestaient. Il suffit de regarder la répartition des notes sur Senscritique pour se rendre compte que quelque chose ne va pas. Moi-même ce fût à cause de cet hype improbable que je me suis mis à regarder la série...

Et j'ai détesté.

Sérieusement. La première fois que j'ai regardé MLP, la série m'a juste semblé être un autre dessin animé pour petite fille, gentillet et un peu nul. Cela m'a étonné, surtout que quelques personnes que je porte haut dans mon estime affirment l'adorer. Je me contentais donc de rester bien à l'écart des "dialogues" entre bronies et haters, car j'avais ma petite idée sur le phénomène. 6 mois plus tard, j'ai recommencé la série.

Et j'ai adoré.

Car My Little Pony: Friendship is Magic fait partie d'un groupe restreint d'oeuvres: regardez par exemple les critiques du film La Ligne verte, où les 8 et les 9 côtoient les 1 et les 2... Ou encore la répartition des notes de la série K-ON, ressemblant curieusement à celle de ce DA (D'ailleurs, les bronies ont souvent aimé K-ON, et les haters souvent détesté.)... Ce phénomène, je ne l'explique pas, mais un petit nombre d'oeuvres en souffrent; certaines personnes adorent, d'autre détestent, mais je suis quasiment sûr que ce n'est pas dû aux qualités ou aux défauts de cette oeuvre; j'ai l'impression que quelque chose empêche les haters d'aimer. Après tout, ne suis-je pas la preuve vivante qu'on peut détester la série puis l'adorer? Peut-être suis-je un cas rarissime pour passer d'un avis à un autre comme ça, je ne sais pas; je cherche toujours la raison du "phénomène MLP", d'autant plus que ceci n'est pas ma seule preuve (voir plus loin). En attendant, ce débat stérile entre les deux camps m'énerve au plus haut point.

Car il semble que les personnes atteintes de ce phénomène soient incapables de garder leur calme quand on dit du mal/bien de la série. Ceci n'est pas une critique, car moi aussi je ressens ça; on peut aisément critiquer mon jeu préféré, mon film préféré, mon livre préféré, ça ne me dérange pas. Par contre, si on critique MLP, qui n'est pourtant pas ma série préférée, cela peut m'irriter très facilement, et ça a sans doute l'effet inverse sur les haters. Je ne sais pas qui a raison et qui a tort dans cette affaire, peut-être est-ce moi, ainsi que beaucoup d'autres qui apprécient une série de merde pour une quelconque raison. Ou peut-être MLP est un dessin animé banal, ni bon ni mauvais, et que les 23 personnes qui ont attribué 5 ou 6 à la série ont raison, je n'en sais rien. En tout cas, je vous demande de ne pas vous arrêter à la première impression; si lors des 5 premières minutes du premier épisode vous n'accrochez pas, alors n'insistez pas (contrairement à ce que 90% de bronies vous demandent de faire.) et réessayez plus tard. Si ça se trouve, vous n'accrocherez jamais au dessin animé. En tout cas, vous auriez essayé.

Cette petite (si si, vraiment toute petite) introduction étant terminée, passons à une vraie critique de la série.

La première chose qui choque quand on s'attaque à MLP, c'est son style graphique. On peut dire que ça PETE, et pas qu'un peu. Les couleurs sont extrêmement vives et flashys, juste regarder Rainbow Dash pourrait réveiller un no-life à demi endormi sur son clavier à 3h du matin (expérience vécue.). Autre défauts, les poneys ne ressemble pas à des poneys. Oui, j'exagère, mais la forme des visages féminins n'a complètement rien à voir! Mais malgré ça, j'adore le style graphique de MLP. Je trouve ses couleurs assez harmonieuses, et puis elle vont bien avec le style de la série. C'est tout mignon et sucré. L'animation, elle, par contre, est incontestablement exemplaire. J'ai rarement vu de dessins animés avec une animation aussi fluide (bon, il faut dire que je n'ai pas vu beaucoup de dessins animés tout court...).

Après une petite intro bien niaise (dois-je vous rappeler ce qu'on est en train de regarder?), l'épisode 1 se met à présenter les personnages. Les personnages, certainement LE point le plus controversé de MLP. Je ne vais pas vous les présenter (j'ai lu tellement de présentations d'eux que j'en suis arrivé à saturation.), mais vous en parler brièvement. Alors oui, ils sont clichés, pas originaux... Mais qu'importe, ils sont juste... Attachants? Et bien écrits. La série se regarde sans se prendre la tête, sans se dire "Oh, tiens, là c'est cliché" ou "Oh tiens, là, c'est niais.". Quand on parvient à faire abstraction du côté monomaniaque des personnages, on se surprend à s'attacher très vite à eux, là où ça ne serait pas passé dans une autre série. De plus, leur caractère exagéré n'est jamais lourd. Rendre un perso aussi random que Pinkie Pie aussi léger relève du génie pur, par exemple.

Ces personnages, non contents d'être bons, sont aussi très bien doublés, et c'est aussi bien valable en VO qu'en VF (la VO est quand même à préférer.). Heureusement car l'humour de la série repose beaucoup dessus, ainsi que sur les mimiques des différents poneys; il suffit de voir la présentation de Fluttershy dans l'épisode 1 pour s'en convaincre! L'humour est par ailleurs excellent; souvent cartoon, quelquefois parodique, mais toujours absurde pour notre plus grand plaisir, il enchaînera références, situations hilarantes et clins d'oeils aux fans. Son rejet de la part des haters ne vient que du fait que si on déteste tout en bloc dans une série, on ne peut pas rire aux gags.

Un point qui pourrait facilement en gêner plus d'un, par contre, est la morale. Car il y en a une, il y en a même une à la fin de chaque épisode, et elle portent tous, comme le nom de la série l'indique, sur... La magie de l'amitié. Heureusement, si on sent qu'au départ la morale fait partie des priorités des scénaristes, ils s'en détacheront bien vite, jusqu'à la considérer comme un handicap. Ainsi, la morale de l'épisode final de la saison 2 est complètement fausse, incohérente avec le scénario de l'épisode et n'est qu'évoquée en 5 secondes par un personnage! De plus, ces morales sont plutôt originales et moins niaises que ce que l'on pourrait penser. C'est aussi le cas du DA, d'ailleurs; si l'épisode 1 et 2 peuvent faire peur de ce côté là et que l'on a des montées en puissance de la niaiserie dans certains épisodes (s1 e13, qui est... une soirée pyjama.), ça va vraiment pour un dessin animé estampillé "mon petit poney.".

La musique aussi est excellente; composée presque intégralement par Willam Anderson, elle est une réussite, aussi bien au niveau des chansons que des thèmes de background. Tiens, d'ailleurs, je vous en ait fait une petite sélection:

CHANSONS:

Winter Wrap Up: http://www.youtube.com/watch?v=EETThhfzF_g This Day Aria *spoilers*: http://www.youtube.com/watch?v=UzsxfO7dBlA The Flim Flam Bros. Song: http://www.youtube.com/watch?v=Ssl1RxwMWNA

BGMs:

*spoilers, même si il suffit d'écouter la vidéo sans la regarder...* Catching Rainbow Dash : http://www.youtube.com/watch?v=yxqc0xu7nQU Nightmare Night Festivities: http://www.youtube.com/watch?v=C5odHi5C4sg Scootaloo's Dream: http://www.youtube.com/watch?v=0L8PFzjfTL0

Voilà, si après ça vous n'êtes pas convaincus que MLP dispose d'une des meilleures BO tous dessins animés confondus, allez vous déboucher les oreilles et revenez.

Mais je parle, je parle, et je me rends compte que j'ai complètement oublié l'essentiel, c'est à dire parler de la série en elle même, de son principe, de ses scénarios... Et bien, vous savez quoi? Si vous ne connaissez pas la série, quittez cette page, allez sur youtube, sur la chaîne de GrayJeager (ou VivelepetLOL quand la sienne ne sera plus down.), où vous pourrez voir tous les épisodes en VOSTFR HD 1080p PARFAITEMENT LÉGALEMENT (eh ouais!). Si au bout de 5 minutes vous n'accrochez pas, fermez la fenètre, partez faire autre chose et revenez plus tard. Si au bout de 40 fois vous n'y arrivez toujours pas, alors laissez tomber, mais ne dites jamais, JAMAIS que c'est de la merde.

Je vous en serais reconnaissant, merci.

1ère saison: 9/10 2ème saison: 10/10 3ème saison: 9/10