oxtorrent
Accueil » Jeux » Tales from the Borderlands : Épisode 1 - Zero Sum (2014) - Jeu vidéo

Tales from the Borderlands : Épisode 1 - Zero Sum (2014) - Jeu vidéo

Épisode de jeu de Telltale Games, Gearbox Software et 2K Games iPad, iPhone, Android et 7 autres Aventure et fiction interactive 25 novembre 2014

Premier épisode de l'adaptation de Borderlands en histoire interactive par le studio Telltale, connu pour l'adaptation de Walking Dead et les jeux Sam & Max.

Film Tales from the Borderlands : Épisode 1 - Zero Sum (2014)  - Jeu vidéo
SERVEUR 1

Mettons les choses au clair : cette histoire interactive est un pur produit de fan service. Les références sont extrêmement nombreuses, peu de choses sont expliquées sur l'univers... Bref, le jeu considère que vous vous trouvez en terrain connu. Cependant, cet univers post-apocalyptique déjanté pourrait vous charmer, même si vous êtes un néophyte.

En revanche, si vous êtes un mordu de la licence (ou que vous avez au moins aimé l'univers), et que vous ne savez plus quoi faire avec vos 4 persos niveau max, que vous avez chopé toutes les armes perles du 2, que vous en êtes au point de vous farcir Crawmerax seul et au càc tellement vous avez retourné les jeux, alors celui-ci vous permettra enfin de relâcher la gâchette et de finir tranquillement vos vacances sur Pandore...

(L'histoire se déroule quelque temps après Borderlands 2 et ses extensions, donc attention aux spoils.)

Première surprise de cette nouvelle série de Telltale : vous contrôlez non pas un, mais 2 personnages. Rhys, un employé d'Hyperion équipé d'un bras et d'un œil bionique, et Fiona, une escroc pandorienne. Chacun d'entre eux possède une "capacité" qui lui est propre : le premier peut utiliser son œil pour analyser l'écran où il se trouve, soit pour découvrir des éléments importants, soit pour obtenir des informations plus ou (surtout) moins utiles sur l'univers. La seconde peut conserver de l'argent sur elle, qu'il possible de dépenser ou pas à certains moments, ce qui peut changer la tournure que prennent les évènements.

Concernant leur personnalité, difficile de la résumer, puisque le jeu vous laisse encore une fois le choix de leurs réponses lors des dialogues : bien que Rhys soit plutôt un beau parleur et gaffeur, il peut être un trouillard ou un cynique sûr de lui, en fonction de vos choix. Fiona, de son côté, peut tout autant être une criminelle au grand cœur qu'une impitoyable escroc.

Tout commence lorsque Rhys, employé de la station Helios, se voit convoqué chez le patron de celle-ci. Ce dernier se révèle être Vasquez, son rival de toujours, qui s'est octroyé ce grade après avoir balancé son prédécesseur par le sas. Sa première action est d'affecter Rhys au nettoyage des poubelles de la station. Furieux, ce dernier décide de prendre sa revanche avec deux de ses collègues après avoir appris que Vasquez comptait acheter une clé d'Arche à un pandorien. Rhys et son meilleur ami Vaughn se rendent donc sur Pandore pour effectuer la transaction à sa place et garder la clé d'Arche...

Je ne détaillerai pas plus le scénario, celui-ci étant le principal intérêt du jeu. Cependant, sachez qu'il ne s'agit que d'un prologue ; le véritable début de l'aventure se situe tout à la fin de l'épisode.

Cependant, n'allez pas croire qu'il ne se passe rien dans cet épisode. On a même rarement vu autant d'action dans un jeu de Telltale. Entre gunfights, poursuites en véhicules et grands moments de WTF, on est bien loin du rythme très posé d'un Wolf Among Us, par exemple. Le système de jeu, quand à lui, est identique à ce que fait le studio depuis The Walking Dead : on visite des environnements très restreints, on affronte quelques ennemis à coup de QTE, et on regarde, beaucoup. Mais vous ne vous attendiez pas à ce que je m'étende sur le gameplay du jeu, de toute manière. Ici, c'est l'ambiance qui prime.

Et quelle ambiance ! Telltale a de nouveau fait un travail incroyable pour s'approprier l'univers créé par Gearbox Software. Le style graphique est quasi identique, on retrouve énormément de références aux autres jeux, l'humour est toujours aussi débile pour notre plus grand bonheur... Quand aux musiques, Jared Emerson-Johnson montre encore une fois son talent, avec des thèmes plus rythmés cette fois-ci (ainsi que quelques musiques tirées des anciens jeux).

Il faudra malgré tout noter quelques défauts au jeu. Tout d'abord, quelques problèmes tenaces des jeux Telltale : des animations toujours un peu molles, des QTE peu réactifs, quelques problèmes d'affichage de sous-titres... Et en parlant de sous-titres, toujours pas de traduction française, même pas pour le texte. C'est d'autant plus dommage que les Borderlands possèdent un excellent doublage français (coucou Christophe Lemoine). Les anglophobes devront ainsi s'abstenir. Autre problème, plus étonnant : je n'ai pas eu l'impression que les choix de ce premier épisode aient vraiment une importance scénaristique. Cependant, ce n'est que le premier épisode, il faudra donc jouer aux suivants pour vraiment se prononcer sur la question.

Au final, que penser de cette nouvelle saga de Telltale au vu de ce premier épisode ? Le studio se frotte ici à une univers bien plus déjanté et léger que ceux sur lesquels il a travaillé ces dernières années. Le résultat est pour le moment plus que convaincant, et le cliffhanger de cet épisode laisse présager une aventure épique. Mais pour en être sûr, il faudra attendre...

La suite au prochain épisode !