oxtorrent
Accueil » Jeux » Princess Remedy In a World of Hurt (2014) - Jeu vidéo

Princess Remedy In a World of Hurt (2014) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Stefan Hurtig, Mattias Hakulinen, Anton Nilsson... PC Inclassable, jeu de rôle, aventure 12 décembre 2014

Film Princess Remedy In a World of Hurt (2014)  - Jeu vidéo
SERVEUR 1

Faisant le tour des nouveautés Steam, je vois Princess Remedy in a World of Hurt, un jeu style bullet-hell qui est disponible gratuitement.. Évaluations des joueurs amusantes, peu de temps de jeu au programme, je me laisse tenter. Et j'ai bien fait.

Princess Remedy in a World of Hurt est un de ces petits plaisirs éphémères qui viennent égayer votre journée. Vous incarnez, vous l'aurez deviné, la princesse Remedy, et vous seule avez le pouvoir de soigner le mal qui touche le prince du royaume de Hurtland, nom qui annonce la couleur.

Le gameplay est très simple, vous vous mettez en face d'une personne ou créature malade pour lui parler, ce qui déclenche un mini-jeu façon bullet hell. Vous déplacez votre personnage en évitant les bulllet (des boules d'attaques qui se dirigent vers vous), et votre perso tire automatiquement en face d'elle.

L'ambiance se veut rétro, avec des graphismes 8-bits et une OST qui colle bien au tout. Le jeu regorge d'humour, de secrets à découvrir, mais il reste toutefois assez court (45min pour ma part) en mode normal. Deux autres modes de difficulté sont disponibles, et on sera tenté de tester différentes fins du jeu (un tout dernier choix apporte énormément d'embranchements dans la toute dernière scène, sans changer fondamentalement la fin).

On a donc là un jeu très chouette, que l'on verrait parfaitement sur Game Boy Color par exemple, et qui est proposé gratuitement. Si j'ai bien un conseil à vous donner, c'est de le tester par vous-même, vous avez tout à y gagner.

Note supplémentaire : Il s'agit d'un jeu proposé à la Games Against Ebola Game Jam, autrement dit un jeu développé en temps limité pour aider à lever des fonds contre Ebola. Le jeu est signé Ludosity, équipe à qui l'on doit déjà le très sympathique Ittle Dew, bien connu des speedrunners !