oxtorrent
Accueil » Jeux » Dungeon of the Endless (2014) - Jeu vidéo

Dungeon of the Endless (2014) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Amplitude Studios et Sega Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One et 3 autres Rogue-like et stratégie temps réel 27 octobre 2014

Dungeon of the Endless est un Rogue-Like Dungeon-Defense, dans lequel le joueur et son équipe doivent protéger le générateur de leur vaisseau écrasé et explorer un donjon en perpétuelle expansion, tout en affrontant des vagues de monstres sur le chemin menant à la sortie...

Film Dungeon of the Endless (2014)  - Jeu vidéo
SERVEUR 1

S'il y a bien une chose que l'on peut mentionner à propos des développeurs d'Amplitude Studios, c'est qu'ils ont le vent en poupe ! Après deux civilization-like le studio nous propose, avec une équipe plus réduite, un jeu finalement assez atypique : Dungeon of the Endless.

Curieux mélange de deux catégories très populaires, le tower-defense et le rogue-like, Dungeon of the Endless évite avec brio toute redondance avec les très (trop ?) nombreux titres des deux genres. Au final, le jeu propose un gameplay solide et fortement stratégique. À l'instar d'un FTL, Dungeon of the endless sollicite avant tout nos méninges plus que nos réflexes. Attention, contrairement à ce que j'ai pu lire parfois, ce n'est absolument pas un puzzle game. Non, c'est purement un jeu stratégique et je vais vous expliquer un peu plus les rouages du gameplay.

En début de partie, vous devez choisir une capsule de sauvetage, chaque capsule ayant des caractéristiques uniques qui influenceront la partie. Vous choisissez aussi vos héros, parce qu'il faut bien des souffres douleurs (il y en a qui aime ça, vraiment). Ensuite, vous vous écrasez gaiement dans les profondeurs d'une planète particulièrement hostile. Il faudra alors traverser les 12 étages du donjon tout en bottant des centaines de culs d'abominations pour s'extirper vers la surface. Bien entendu, c'est plus facile à dire qu'à faire. Parce que oui, Dungeon of the Endless fait partie de ces jeux, encore une fois comme FTL, qui se moquent du joueur. Ainsi, vous devez choisir entre le mode « trop facile » et « facile ». Ce n'est pas une blague, je vous conseille fortement de jouer d'abord en mode « trop facile ». De toute façon vous allez mourir quand même, puisque vous êtes nuls, terriblement nuls.

Bref, une fois atterri le but est simple : transporter le cristal d'énergie de votre vaisseau jusqu'à l'ascenseur pour monter d'un étage. Le jeu est segmenté en différentes salles et toute l'originalité du gameplay est de combiner à la fois le tour par tour et le temps réel. En effet, à chaque fois que vous ouvrez une porte, un élément aléatoire se déclenche : apparition de monstres, gain de ressources supplémentaires, apparition d'un héros complètement paumé, d'un marchand, etc. Aucun monstre n’apparaît tant que vous n'ouvrez pas de porte. Mais évidemment, pour corser la chose, il existe différentes ressources : science, nourriture, industrie, brume.

La brume c'est la base du gameplay, ce qui fait toute la difficulté du jeu. À chaque fois que vous découvrez une salle, vous pouvez l'alimenter avec 10 unités de brume. Une fois alimentée, vous pouvez construire des modules principaux ou annexes. Une précision tout de même : de nombreuses salles ne permettent pas de placer des modules principaux. Ces modules permettent de gagner au choix : nourriture, industrie ou science. Quant aux modules annexes, ils servent à organiser votre défense : bonus pour les héros, malus pour les monstres ou tourelles automatiques. Mais la difficulté c'est qu'une salle non alimentée a de fortes chances de faire apparaître des monstres à chaque fois que vous ouvrez une porte supplémentaire. Évidemment, vous n'aurez pas assez de brume pour alimenter toutes les salles du donjon. De ce fait, la stratégie sera d'organiser sa défense, de faire des compromis en n'alimentant pas certains secteurs entiers de salle pour défendre efficacement votre cristal. Le but des créatures du donjon étant de défoncer votre cristal ou trucider vos héros, cela dépend de leurs humeurs.

Rogue-like oblige, les événements aléatoires vous filerons plus ou moins de ressources, dont la fameuse brume. La situation peut donc tourner au cauchemar si vous explorez de nombreuses salles pour trouver la sortie, mais que vous n'avez pas les moyens de les alimenter.

Vous vous retrouverez vite débordé. Pour vous aider dans votre quête, les trois autres ressources permettront d'affiner votre stratégie. L'industrie permet de construire des modules, la nourriture de faire xp vos héros ou les soigner et la science de rechercher de nouveaux modules plus perfectionnés. Une fois la sortie trouvée, il faudra alors transporter votre cristal jusqu'à celle-ci. Mais attention, dès que votre héros transporte le cristal, les monstres apparaîtront à l'infini tant que n'aurez pas gagné la sortie. Pensez donc à bien organiser votre défense et bien sûr, à alimenter les salles dans lesquelles vous vous déplacerez pour rejoindre la sortie.

En outre, le gameplay n'est pas la seule force du jeu. La direction artistique est excellente : des décors vraiment bien foutus, une ambiance différente pour chaque étage et un chara design simple mais efficace avec de très bonnes animations. Mention spéciale pour les effets de lumières qui subliment les graphismes pixelisés avec justesse. De plus, force est de constater que le jeu est entièrement en français et bien écrit. Les descriptions des héros et des objets sont vraiment drôles. D'ailleurs, de petits dialogues ont lieu entre les personnages à chaque passage au niveau suivant. Sachez que certains personnages auront des dialogues dédiés et permettront d'acquérir certains bonus, je n'en dis pas plus ! Les thèmes musicaux, bien que peu nombreux, sont eux aussi d'excellente qualité.

Le jeu possède selon moi deux défauts mineurs : il s'avère un brin répétitif et pour un rogue like les parties me semble un peu trop longues. Il peut en effet être frustrant de perdre tout à la fin après 3-4 heures de jeu. Rogue-like oblige : vous n'avez pas de seconde chance, si vous mourrez, l'aventure est terminée ! Cela dit, ça ne gâche en rien l'expérience de jeu.

En conclusion, de part ses événements, ses donjons aléatoires et ses situations catastrophiques, Dungeon of the endless offre une très grande rejouabilité tout en proposant un gameplay efficace et d'une profondeur stratégique remarquable. Tout ça servit sous fond d'humour noir et avec une ambiance graphique de toute beauté. Fans de rogue-like, foncez !