oxtorrent
Accueil » Serie » XIII : La Série - Série (2011)

XIII : La Série - Série (2011)

Série de Duane Clark Thriller, action et policier 2 saisons (terminée) Showcase (CA) 40 min 18 avril 2011

Après avoir perdu la mémoire et son identité, XIII a perdu sa liberté. Malgré son action héroïque pour sauver son pays du complot qui le menaçait, il a recueilli pour tout honneur la prison. Une de ces prisons secrètes de la CIA où l'on croupit oublié de tous. Quel est le lourd secret qui pèse sur son passé et lui vaut la méfiance voire l'hostilité de son gouvernement ? XIII aura peut-être bientôt l'occasion de le découvrir, lorsqu'Irina, mercenaire aux employeurs mystérieux, le sort de prison pour accéder au contenu d'un coffre dont il a seul l'accès. XIII accepte en échange d'informations sur son passé.

Film XIII : La Série - Série (2011)
SERVEUR 1

Première critique finale je dirais, par quelqu'un qui a vu les 13 épisodes.

1er point, la différence BD-série : Elle est énorme, pour tous les fans de la BD, on se demande où nous sommes tombés, on utilise et réutilise des personnages mais dans des circonstances totalement différentes. C'est un bourbier inqualifiable. Si en plus on essaie de faire un lien entre les ressemblances des personnages, on se tire une balle et nous aussi on a envie d'oublier...

2ème point, le scénario de la série basé sur la BD : Confus pour une raison simple, créer une histoire en se basant sur quelques moments de la BD et en essayant de reprendre tous les personnages de la BD, c'est marcher sur des oeufs, et ici, il y a eu plusieurs omelettes comme le Padre Jacinto ou la Mangouste.

3ème point, les largesses : Et bien là, tout de suite, on gagne en crédibilité je trouve. Le coup de Big Brother et la création de Gerhardt amène un plus indéniable, le final est époustoufflant et laisse augurer une saison 2 qui je pense sera beaucoup plus intéressante!

4ème point, les acteurs, là je compare par rapport à la BD : XIII, j'ai eu beaucoup de mal à m'y faire, il commence à me devenir sympathique mais il y avait mieux. Jones, une horreur, moche, froide, tout le contraire de la jolie espiègle de la BD. Irina, rôle étoffé, je trouve que Virginie Ledoyen est vraiment intéressante dans ce rôle et le renforce. Giordino, intéressant mais le côté mafieux n'est pas du tout exploité, il est aussi plus jeune que dans la BD. Amos, complètement différent, il gagne 30 ans ici et il est beaucoup plus exploité, et cette exploitation me va à ravir, mon personnage préféré. Sheridan, intéressant et ressemblant à la BD. Carrington, moins militaire mais intéressant aussi.

Conclusion : Si c'est pour autant denaturé la bande dessinée, il fallait choisir un autre titre. Maintenant si et seulement si on regarde que la série, il y a du potentiel mais il faut se libérer de la BD sinon on arrivera à un résultat en demi-teinte...