oxtorrent
Accueil » Serie » Blackpool - Série (2004)

Blackpool - Série (2004)

Série de Peter Bowker Comédie et mini-série 1 saison (terminée) BBC One 1 h 11 novembre 2004

Film Blackpool - Série (2004)
SERVEUR 1

Blackpool est l'exemple type d'œuvre qui me fait me rappeler l'alternative de qualité que nous offre le monde des séries anglaises.

Pour commencer, c'est une série difficile à classer. Certes cela parle d'un meurtre et de l'enquête pour le résoudre, enquête qui va faire remonter les secrets d'une famille aux rapports plutôt tendus. Mais elle possède à côté une caractéristique typiquement anglaise et kitsch : celle de mélanger l'enquête avec des interventions soudaines de chansons pop-rock, chantées par les personnages pour exprimer leur état d'esprit. On a donc régulièrement une balance entre le sérieux et le comique, ce qui est plutôt agréable au début mais peut relativement lasser ou déplaire aux non-férus de comédie musicale. En plus de ça, Blackpool ajoute un autre grain de sel en la présence d'une histoire d'amour forcément contrariée, autant pour des raisons sentimentales que morales.

Dès le début la série nous montre donc son caractère unique. En jouant sur les styles elle se permet en même temps de jouer avec les grandes ficelles des scénarios de séries policières. Et autant le dire tout de suite, l'enquête est plutôt mal traitée : les personnages reviennent régulièrement sur leurs déclarations, les scénarios plausibles se brouillent les uns à la suite des autres sans qu'on n'arrive à comprendre pourquoi, et enfin on a plus l'occasion d'observer la famille du personnage principal, Ripley Holden, se désagréger que l'enquête avancer.

Si ce fait peut apparaître comme un défaut chez Blackpool, il est aussi une qualité. La série se crée à travers ses manques une personnalité et un charme propre loin de l'émotion parfois aseptisée de certaines séries américaines. Ne croyez pas ici que j'ai quelque chose contre ces séries, mais parfois un bon bol d'air frais est bien nécessaire.

Blackpool est donc une série rafraîchissante d'abord par le talent des acteurs principaux. Le trio Morrissey/Tennant/Parish est vraiment parfait. Loin de jouer simplement un rôle, ils s'investissent à fond au point de nous faire totalement oublier où on aurait pu les avoir vu ailleurs. Fans de Doctor Who, préparez-vous à être surpris par la composition de Tennant : inspecteur pas toujours très moralement appréciable, et doté d'un accent acéré, il est loin de voler la vedette à un Morrissey dominateur et à sa femme-trophée, qui se rend soudainement compte qu'elle a passée sa vie pour les autres au détriment d'elle-même. Ils baignent tous dans un environnement particulièrement réaliste : la station balnéaire de Blackpool. Un endroit coloré, où les néons du casino de Ripley Holden contrastent avec la froideur des paysages d'une Angleterre plutôt reconnue pour son mauvais temps (à tort ?). Pour ce qui est de leurs enfants, leur jeu peut parfois laisser à désirer. Mais de façon globale les personnages restent tous assez charismatiques à leur manière. Pas forcément flamboyants, mais au moins c'est un bon gage de réalisme.

L'histoire peut donc parfois être un peu redondante à suivre, mais heureusement les acteurs rattrapent le tout pour nous donner de belles performances, et les moments musicaux relancent le rythme sans cesse bousculé par l'enquête . La série fait avec les moyens qu'elle a, et si cela peut paraître un peu cheap par moments, il n'empêche que le problème est admirablement bien contourné.

Blackpool laissera donc une petite empreinte sur son spectateur par son originalité. Et un dernier détail finit de compléter une œuvre télévisuelle au caractère bien trempée : sa morale. Il est bien difficile en regardant la série de donner une conclusion morale ou contentant tout le monde pour chacun des personnages, et les surprises seront donc au rendez-vous. Tout ceci laissant ainsi le spectateur voulant anticiper le scénario dans le doute perpétuel. Mais n'est-ce pas l'objectif même d'une série qui se veut policière ?