oxtorrent
Accueil » Jeux » Lost Horizon 2 - Jeu vidéo

Lost Horizon 2 - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Animation Arts et Deep Silver PC Aventure et point’n’click 2 octobre 2015

Film Lost Horizon 2  - Jeu vidéo
SERVEUR 1

Quel dommage ! Le premier Lost Horizon était sous influence lourde d'Indiana Jones, et ce deuxième épisode s'inscrit dans les années 1950. Kim est visiblement morte, laissant à Fenton une fille. Cette fois on remplace les nazis par des soviétiques, et Shamballah par un artefact viking. Pourquoi pas, car j'ai toujours cru en une règle selon laquelle un jeu vidéo fondé sur la mythologie nordique n'est jamais foncièrement mauvais. Or c'est la première exception qui brise la règle (soupir).

Au niveau graphisme, c'est largement mieux, et devinez quoi ? Il y a même des mouvements de caméra dans les décors. Certains passages en vue aérienne, quand Fenton explore des couloirs de ruine, flirtent même avec l'action-RPG. Et il y a bien davantage de cinématiques qu'auparavant. Cependant certaines ont horriblement mal vieilli : les personnages sont raides comme des bâtons, avec peu d'expressivité.

Reste la partie énigme, me direz-vous. Hélas ce n'est pas vraiment mieux. D'abord, les descriptions des objets quand on passe le pointeur dessus ont un texte bien trop petit, ce qui pousse à utiliser le clic droit (qui révèle automatiquement tout ce qu'il y a à voir dans la pièce), ce qui est bien dommage. De plus, la difficulté est très variable : on oscille entre de la combinaison d'objet qui posera très peu de problème et des énigmes reposant sur des codes qui sont frustrantes et demandent un nombre d'essai qui sert à donner au jeu une difficulté artificielle. Pourtant, les développeurs ont tenu à insérer une solution intégrée, tentation inutile qui ôte toute magie, je trouve.

Et le scénario a de très nombreuses failles. Le passage d'un endroit à l'autre est justifié très rapidement, sans qu'on se sente investi, et l'arrivée de personnages dans l'histoire est assez artificielle. Le passage à Jersey est très court et assez dispensable. Quant au dénouement, il est incroyablement sombre, et l'on sent que d'une certaine manière les développeurs voulaient se débarrasser (avec une certaine rage ?) de leur licence.

La fin arrive de manière brutale et complétement absurde

: Gwen entre dans une barque funéraire viking, puis dans un puits qui lui permet de retourner dans le passé. On rejoue, du point de vue d'un fantôme, la scène de début à Dresde dans laquelle des nazis pourchassent un savant et ses filles. Gwen les sauve, puis se retrouve dans un champ d'herbe, et rejoint son père, que l'on a vu décéder quelques dizaines de minutes plus tôt : les deux héros meurent donc, fermant la porte à toute tentative de suite. On sent presque une volonté des développeurs de s'assurer que ce jeu serait le dernier !

Dommage, et je mets quand même la moyenne car il y avait quelques idées, comme la chasseuse de nazie qui enquête dans le manoir d'un ancien dignitaire, l'idée d'un esprit qui vient modifier une scène du passé vue au début du jeu. Et le passage en Egypte était plutôt agréable.

Lost Horizon 2 partait sur des bases qui auraient pu en faire un jeu sympathique, mais l'énergie semble s'être perdue en route, comme si les développeurs avaient voulu se débarrasser de leur licence.