oxtorrent
Accueil » Jeux » Marvel's Guardians of the Galaxy : The Telltale Series (2017) - Jeu vidéo

Marvel's Guardians of the Galaxy : The Telltale Series (2017) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Telltale Games PC, PlayStation 4 et Xbox One Aventure et fiction interactive 18 avril 2017

De la Terre à Le Milan, à Knowhere et plus loin encore, accompagné par une musique sensationnelle, cette série de cinq épisodes vous met dans les bottes à réacteur de Star-Lord pour une nouvelle aventure de Gardiens.

Film Marvel's Guardians of the Galaxy : The Telltale Series (2017)  - Jeu vidéo
SERVEUR 1

Telltale a souvent été critiqué pour son incapacité à -ou son refus de- se renouveler aussi bien sur le plan du gameplay que de la technique. En ce qui me concerne, j'estime que la force du studio réside dans son écriture. The Walking Dead, The Wolf Among Us et Tales from the Borderlands ont beau employer les mêmes mécaniques, ce sont trois jeux différents dans leur ton ou leur mise en scène. On a un récit post-apo, un polar noir et une aventure déjantée, chacun proposant une expérience particulière. Ce n'est hélas pas le cas des Gardiens de la Galaxie.

Parce que les Gardiens de la Galaxie, c'est quoi ? De l'action, des décors exotiques, une super bande-son, de l'humour, un groupe de héros timbrés hantés par leur passé et en conflit permanent, un leader rigolo mais un peu loser... En bref, c'est exactement ce que proposait Tales from the Borderlands 3 ans plus tôt ! D'entrée de jeu, les Gardiens souffrent la comparaison avec leur illustre aîné et nous font questionner les motivations du studio. Pour quelle raison ce titre existe, si ce n'est surfer sur le succès des films ? A-t-il quelque chose de plus à apporter que TFTB ? La réponse est non, définitivement non.

Et peut-être pire encore, ce Telltale n'apporte pas grand-chose par rapport auxdits films ! Le jeu explore à nouveau la relation Gamora/Nebula/Thanos et le passé de chaque Gardien déjà entrevu au cinéma, il réintroduit également les Kree et Mantis. Je suis sûr que l'univers des comics était suffisamment riche pour nous éviter une telle redite des films...

Puis incarner un perso connu entretenant des relations bien établies avec le reste de sa team limite indirectement les possibilités des joueurs, qui auront tendance à se comporter comme Peter Quill le ferait, et non comme eux le feraient. Alors le procédé n'est pas nouveau et n'est pas négatif en soi, par exemple Bigby existait déjà au travers des comics Fables avant qu'on en prenne le contrôle dans The Wolf Among Us, cependant Bigby est un personnage à double facette. C'est un homme capable du pire (le grand méchant loup) qui tente d'agir pour le meilleur (le shérif Wolf), les scénaristes définissent ainsi le large spectre d'émotions que peut ressentir le bonhomme, un cadre dans lequel on va pouvoir évoluer en toute liberté. Que l'on opte pour la violence ou pour la diplomatie, toutes deux sont en adéquation avec la personnalité du protagoniste. Lee de Walking Dead est construit sur le même schéma, globalement tous les Telltale nous mettent dans la peau d'individus qui se voient "offrir" un nouveau départ ou qui doivent adopter un nouveau rôle, justifiant ainsi leurs tâtonnements et leurs choix les plus surprenants, qui sont en réalité ceux des joueurs.

Star-Lord n'est pas à un tel tournant de sa vie et, même si je n'irais pas jusqu'à le qualifier de "lisse", il ne possède pas cette ambiguïté morale qui nous permettrait d'agir comme bon nous semble sans crainte de dénaturer le personnage. Les options de dialogues les plus agressives m'ont ainsi paru totalement inappropriées tant elles contredisent l'image renvoyée par Peter Quill. S'il y avait bien une chose à récupérer de Tales from the Borderlands, c'est le second degré permanent, les dialogues globalement libérés d'enjeux moraux où l'on cherche seulement à balancer la meilleure punchline. Rhys et Fiona ont un caractère plus figé que Bigby ou Lee, pour compenser le jeu joue davantage sur les nuances en soignant ses dialogues. Les Gardiens de la Galaxie optent quant à eux pour un schéma trop classique avec des réponses correspondant à une approche "gentille", "méchante" ou "rigolote".

Ce système aurait pu fonctionner avec un avatar créé de toute pièce, ou auprès de joueurs découvrant la licence, mais il ne me semble pas qu'ils soient la cible principale du titre. Le scénario ne fait pas d'efforts particuliers pour les inclure, les premiers épisodes s'apprécient davantage lorsque l'on connaît déjà l'univers des Gardiens, la dynamique du groupe et les motivations de ses membres, même si celles-ci nous sont présentées à coups de flashbacks éparses. Un épisode = un personnage, un pattern à l'intérêt douteux.

Après, ce jeu a de bonnes idées, c'est indéniable, il évoque comment l'équipe s'est créée et définie en fonction des menaces qui pesaient sur la galaxie, sur le papier tout le développement des personnages est justifié par le scénario, pourtant dans les faits on a affaire à une succession de scènes qui s'enchaînent mal. Le jeu veut raconter trop de choses en même temps, si bien que l'on perd un peu de vue quelques intrigues, l'antagoniste de la saison m'est ainsi sortie de la tête à plusieurs reprises... Et je ne suis pas satisfait par les conséquences de mes choix, un seul d'entre eux dans l'épisode 4 a suffit à inverser les relations que j'entretenais avec deux personnages. C'est dommage car les décisions semblent avoir plus d'impact sur le groupe dans ce Telltale que dans certains opus précédents.

J'aurais aussi souhaité pouvoir interagir davantage avec les Gardiens entre deux missions, lorsque l'on est libre de ses mouvements. Les échanges avec eux se résument à deux répliques et prennent fin de manière abrupte, parfois au beau milieu d'une conversation importante. À la fin je n'avais même plus envie de leur parler parce qu'ils n'avaient tout simplement rien à me raconter. Ces phases de répit m'ont paru bien molles, malgré quelques idées cools comme la possibilité de choisir la musique ou celles de consulter des mails amusants sur la console du vaisseau.

On n'observe guère de nouveauté dans le gameplay des phases de recherche, si ce n'est un level design plus vertical grâce aux bottes à propulsion de Star Lord, et la possibilité -assez anecdotique- de communiquer à distance avec les autres persos. Côté action, j'ai trouvé les séquences de QTE trop longues et lassantes, et l'animation est pas ouf mais ça, on en a l'habitude...

Cela dit je critique, je critique... mais j'ai mis 7/10 au jeu. Parce que je suis un gros fan de la formule Telltale et parce que les Gardiens de la Galaxie constituent, quoi qu'on en dise, un groupe de persos fun à suivre. Le jeu n'est pas foncièrement désagréable, reste que ce Telltale se repose sur une licence sympathique qu'il ne parvient jamais à se réapproprier et à sublimer comme le studio a pu le faire avec Borderlands ou Fables. De tous les Telltale auxquels j'ai joué, il est le seul que je trouve vraiment dispensable, sans âme.