oxtorrent
Accueil » Jeux » F1 2018 (2018) - Jeu vidéo

F1 2018 (2018) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Codemasters Birmingham et Codemasters PlayStation 4, Xbox One et PC Simulation et course 24 août 2018

Jeu de course officiel du championnat du monde de Formule 1 développé par Codemasters Birmingham. Il propose tout le contenu officiel de la saison en cours, tel que les grands prix, les sponsors, les pilotes mais aussi les véhicules et les circuits.

Film F1 2018 (2018)  - Jeu vidéo
SERVEUR 1

Critique en version audio

F1 2018 est mon premier (et mon dernier) contact avec le petit monde de la Formule 1. Je l'ai obtenu gratuitement grâce à ce nouveau monde du jeu vidéo qui offre des jeux à une telle fréquence que, nous simples mortels, sommes incapables de tous y jouer, mais c'est une autre histoire. En revanche, il est mon troisième jeu estampillé CodeMasters, et si on le compare aux deux GRID de 2008 et 2013, il s'agit sans aucun doute, de l'essai le plus concluant. Car les deux opus précédents avaient un désavantage certain face à ce F1. Le gameplay porté vers l'arcade et le visuel porté vers la simulation, GRIDs avaient, comme on dit chez nous à Versailles, le cul entre deux chaises. Voila une tare que l'on ne peut pas attribuer à F1 2018. S'il y avait une qualité pour définir cette œuvre, ce serait "technique". Autant dans les réglages du monoplace que dans la conduite pure. Se lancer dans ce jeu quand on est comme moi étranger du monde de la Formule 1 est, dans un premier temps, quelques peu déroutant, car on est rapidement étouffé sous une avalanche de termes techniques, de didacticiels, et d'évidences qui n'en sont pas. Mais je conseil à celles et ceux qui souhaitent se lancer dans l'aventure, malgré une solide ignorance, de se pencher sur le Steam Workshop qui regorge de pré-réglages soigneusement concoctés par la communauté. Après quelques heures de jeu, j'ai réussi à m'y prendre et à m'habituer à la douce routine qu'installe le mode carrière, même si je ne suis toujours pas sûr de savoir ce qu'est le DRS. Les sensations de conduite sont très bonne et j'ai particulièrement apprécié l'aspect stratégique des courses que je n'aurait jamais soupçonné.

Je vais un peu m'éloigner du sujet mais la question méritant d'être soulevée, je pose ma réflexion ici. Comme pour Fifa, je me demande si la mise en vente d'un opus tous les ans est justifiée. Est-ce que les technologies et les circuits évoluent suffisamment en 1 an pour que les joueurs fans de Formule 1 passent à la caisse 1 fois pas an ? Je n'en suis pas si sûr. Bien sûr, chaque année voit apparaitre son lot de nouvelles têtes et je n'ai malheureusement pas pu poser la main sur un autre jeu de la saga F1 pour me faire mon avis. Mais plus je découvrais ce jeu, plus je prenais conscience que son contenu riche rendait inutile, voire absurde, l'existence même d'une suite. Pourquoi faire ? Avoir de meilleurs graphismes ? Un rapide coup d’œil sur l'évolution des jeux de Formule 1 des débuts du jeu-vidéo à nos jours, me donne le sentiments les jeux de F1 n'ont pas beaucoup évolué graphiquement depuis 2013 et que, une fois lancé dans le jeu, les graphismes n'ont qu'un impact minime sur le plaisir de jeu. Ayant passé quelques temps devant ce F1 2018, je n'ai plus aucune envie de toucher à un seul jeu de Formule 1 parce que cela reviendrait à relancer une saison, sur les mêmes circuits, avec les mêmes monoplaces, contre les mêmes concurrents (à moins de revenir dans 15 ans). A l'instar du récent Trackmania, peut-être que le système de jeu-service serait approprié dans le cas de la saga F1. Car je pense qu'un bon nombre de joueurs seraient prêts à payer un abonnement annuel pour profiter des mises à jour technologiques à mesure qu'elles apparaissent dans le monde du sport automobile. Mais en l'état actuel des choses, je ne serai pas prêt à débourser 50 € par an pour lutter contre l'obsolescence de l'opus précédent, car elle ne tient qu'à la récente actualité de la Formule 1, dont je me fous. Le fait que je ne soit pas intéressé par ce sport, met en lumière l'évidence : je ne suis pas le public cible, et avec cette saga CodeMasters s'adresse à une niche, qui est certainement prête à alléger son porte monnaie pour pouvoir contempler Lewis Hamilton modélisé avec des cheveux plus ou moins longs selon les années (vous me dites si je caricature ?). Je penses que le choix de l'abonnement permettrait d'ouvrir ce jeu à un plus large public. Mais à condition de ne pas le simplifier, les vétérans donneraient des conseils aux nouveaux arrivants, un aspect communautaire se développerait et tout serait pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

PS : Je n'habite pas vraiment Versailles.

Gamecube : Je préfère quand même F-Zéro