oxtorrent
Accueil » Jeux » SEGA AGES Phantasy Star (2018) - Jeu vidéo

SEGA AGES Phantasy Star (2018) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de M2 et Sega Nintendo Switch Jeu de rôle 31 octobre 2018

Portage de Phantasy Star avec de toutes nouvelles fonctionnalités : un modificateur de difficulté, une mini-map, un bestiaire complet et une interface repensée pour gérer plus facilement son inventaire.

Film SEGA AGES Phantasy Star (2018)  - Jeu vidéo
SERVEUR 1

SEGA AGES Phantasy Star est un portage du premier Phantasy Star, JRPG sorti à l'origine sur Master System en 1987.

Créé pour contrer la progression de la NES sur ces types de jeux, Dragon Quest en tête, Phantasy Star est encore aujourd'hui assez original avec son univers qui mêle fantasy et science fiction, ce qui est très surprenant dans un RPG de cette époque. Combattre des monstres avec des épées et de la magie, puis prendre une navette spatiale pour changer de planète, a quelque chose de spécial.

Niveau gameplay et construction, c'est très honnêtement une repompe totale des premiers Dragon Quest et de Wizardry : extrêmement linéaire, assez obscur et mystique, PNJ qui nous répètent la même phrase en boucle, combats au tour par tour, beaucoup de menus, beaucoup de grind, alternance d'exploration du monde et de donjons... même les églises servant à ressusciter les membres de l'équipe et à faire point de téléportation sont copiées.

Là où la formule diverge de Dragon Quest, c'est au niveau des donjons : Phantasy Star reprend les donjons à la première personne de Wizardry (dont s'inspirait fortement DQ), avec de nombreux pièges, portes verrouillées, et ennemis bien sûr. Vous devrez dessiner vous-même un plan de ces donjons labyrinthiques... du moins dans la version originale, car celle-ci introduit une carte automatique, qui se trace toute seule dans un coin de l'écran. C'est bien plus pratique que de devoir sortir une feuille à petits carreaux.

Cette version Sega Ages, à l'inverse des ressorties des anciens jeux du même genre (notamment les Dragon Quest 1/2/3), ajoute un certain nombre d'aides qui facilitent grandement la vie, en plus de la carte automatique sus-citée.

Premier point important dans ce type de jeu, un manuel est présent, et accessible à tout moment, y compris sur le web : http://manuals.sega.com/sega-ages/. Il présente tout ce qui était important dans le manuel d'origine : histoire, menus, systèmes de jeu ; il donne quelques indices pour des moments qui peuvent laisser perplexe, et prévient également des bugs et blocages potentiels conservés dans le jeu... en effet, celui-ci n'a pas été modifié, et conserve ses problèmes de design d'origine.

Il est également possible d'accéder à n'importe quel moment à un menu (côté émulateur) qui permet d'accéder à la liste des sorts, des items, des armes et des armures. Très pratique, vu les intitulés peu descriptifs des items. On peut accéder à un guide des monstres depuis le menu principal, avec les description et statistiques de tous les ennemis rencontrés.

En plus du mode "normal", un mode "AGES" est disponible. Celui-ci propose un jeu moins difficile, avec des combats moins fréquents, et qui font gagner plus d'XP et d'argent. Pratique pour ne pas passer 200h à grinder.

Les options graphiques sont assez complètes et classiques dans la gamme Sega Ages : pixel perfect, format 4/3, mode CRT très bien fait avec scanlines, bloom et courbe de l'écran, ou 16/9e pour les hérétiques. Enfin, il est possible d'activer le module FM pour avoir des musiques de meilleure qualité, et de régler la vitesse de marche par défaut (normal ou rapide) pour raccourci les déplacements.

En bref, un JRPG à l'ancienne, avec des ajouts bienvenus pour réduire la raideur du jeu de l'époque.

Toutes mes captures : https://twitter.com/i/moments/1199634840238342149