oxtorrent
Accueil » Jeux » 11-11 : Memories Retold (2018) - Jeu vidéo

11-11 : Memories Retold (2018) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Digixart Entertainment, Aardman Animations et Bandai Namco Games PC, PlayStation 4 et Xbox One Aventure 9 novembre 2018

Aventure narrative et historique au style visuel unique, autour de deux personnages uniques broyés par la Grande Guerre. Le jeu est développé par le studio fondé par le réalisateur de "Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre".

Film 11-11 : Memories Retold (2018)  - Jeu vidéo
SERVEUR 1

Une année riche en émotions et en diversité

A travers cette critique je compte établir un petit bilan de mon année vidéoludique, parler ensuite de mon Game Of The Year, qui est 11-11 Memories Retold et en dernier lieu de mes attentes pour 2019 dans ce milieu. Je pense plus tard faire un bilan pour les films, même si j'ai au final peu regarder de films sortis cette année.

Bilan Tout d'abord un bilan chiffré.

279 jeux joués dont 93 jeux sortis cette année.

les surprises inattendues de l'année : Cypher, Deltarune chapitre 1, The King's Bird, Hades

les grosses déceptions de l'année : Crossing Souls, Shadow of the Colossus remasterd, Graveyard Keeper, Chasm, Rym 9000, Darksiders 3, Battle Princess Madelyn, Below.

Les découvertes importantes : BloodBorne, Everybody's Gone To The Rapture, Type:Rider, Thumper, Observer.

Les jeux sur lequel j'ai passé le plus de temps : Assassin's Creed Odyssey et The Witcher 3.

2018 aura été une année assez riche qui m'aura permis, à travers de nombreuses déceptions, à mieux cibler les jeux auxquels je joue et mes critères de sélections comme je le fais actuellement pour les films. Parce que ça fait jamais plaisir de foutre une note très basse voir un 1 rageur à un jeu qui se fout ouvertement de ta gueule. Déjà parce que t'as l'impression d'avoir perdu ton temps et d'avoir été trahi en tant que joueur et ensuite parce que tu te dis " merde pourtant je pensais qu'il serait bien ". Et même si on n'évite pas toutes les mauvaises surprises, bien cibler nos goûts permet de filtrer déjà pas mal de daubes.

Après évidemment cibler mes recherches ne m'as pas empêché de me laisser surprendre par quelques très bonnes perles rares cette année. Je citerait surtout un plateformer inconnu : The King's Bird qui met à l'amande quasiment toute la concurrence dans le domaine.

J'ai découvert une nouvelle passion dans l'univers vidéoludique : les jeux didactifs, dont le but est de nous apprendre des choses. J'ai ainsi été surpris par Cypher, dans lequel je me suis réellement investi et dont j'ai ressorti pas mal de connaissances autour de la cryptographie. Depuis je suis à l'affut et à la recherche de jeux de ce style. J'en parlerais plus loin dans mes attentes pour 2019.

Si vous faites un tour dans mes réponses au sondages des meilleurs jeux 2018 vous remarquerez ainsi un bon résumé de mon année 2018 et plus largement de mes goûts en terme de jeux vidéos.

Encore une fois quelques chiffres : 8 jeux de plateforme, 8 puzzle game dont 1 sur le podium. ma liste comprenant 30 jeux tout pile, ça fait la moitié réservé à ces deux genres que j'affectionne tout particulièrement. Le plateformer m'intéresse car j'aime voir comment les développeurs arrivent à réinventer un genre à travers des mécaniques de jeu novatrices, une direction artistique assumé et parfois une histoire intéressante. Le puzzle game c'est encore autre chose, j'aime les jeux d'énigmes depuis très longtemps, et ça fait toujours plaisir de réussir une énigme dans un jeu non ? cette satisfaction d'avoir fait travailler notre intellect, notre raisonnement et non juste l'apprentissage de mécaniques de jeux.

On remarque aussi ma tendance d'explorateur compulsif d'univers vidéoludique variés tant au niveau du style que du gameplay, mélant rogue-like et film interractif, puzzle game et metroïdvania. J'aime diversifier les expériences et voir ce que le média peut m'apporter.

2018 aura réussi à me réconcilier aussi avec les triple A dont un se trouvant dans mon podium. On notera ainsi la présence de 5 triple A dans ma liste : Qube 2, le DLC de Prey, Assassin's Creed Odyssey, God of War et Detroit : Become Human ( dans le podium en seconde place ).

Mon GOTY : Après avoir décrit grossièrement mes gouts en matière de jeu je vais maintenant parler de mon GOTY et de pourquoi il représente pour moi tout ce que j'attends de ce médium. De son petit nom 11-11 Memories Retold est un jeu que je n'attends vraiment pas, donc ce fut une véritable surprise, j'ai reperé le jeu au cours de mes recherches sur SC, il n'avait quasiment aucune note, et c'est d'ailleurs toujours le cas alors foncez et faites lui un peu de pub il mérite. Déjà le jeu permet de changer les touches et même de joueur à la manette, en plus de proposer plusieurs langues dispo et de reverser tout les gains engendrés à une association. ça parait anodin pour certains mais ça laisse entendre déjà une chose simple et importante à mes yeux : le jeu est à l'écoute des joueurs. Tout le monde n'est pas américain, tout le monde ne joue pas au clavier et à la souris ( moi oui la plupart du temps mais quand même faut penser à tout le monde ).

Le jeu raconte une histoire forte : celle de deux personnes prises dans le tourbillon infernal de la grande guerre : un jeune photographe français et un allemand à la recherche de son fils. Sans vous spoiler l'histoire je peut tout de même vous dire que si elle est aussi prenante c'est pas pour rien. On à de bons doubleurs, un vrai travail sur la psychologie de chacun et même de certains persos secondaires comme le lieutenant et l'indien. Pour moi l'histoire est importante dans un jeu la plupart du temps ( un jeu de plateformer de précision sans histoire, ça passe quand même ).

Le gameplay est simple et s'apparente beaucoup à un walking simulator, on se balade, on choppe des infos sur la vie à cette époque là dans les deux camps, donc le jeu permet aussi un certain apprentissage et on ressort quelque chose de concret ce qui est un plus pour moi clairement. On peut prendre des photos avec le français et certaines changeront sa façon de penser. Du coté allemand, on aura des petites énigmes vu qu'il est ingénieur. Le gameplay s'adaptant aux capacités du personnages on sens une réelle cohérence entre chaque parties du jeu renforçant la cohérence de l'ensemble et l'immersivité ( oui je néologise parfois ).

Cette immersivité elle passe aussi par une direction artistique des plus risqué et en même temps des plus géré : le jeu ressemble à une aquarelle et je dirais même au pointillisme qui cartonnait à la période ou se déroule le jeu. Et le fait que le jeu soit une peinture de tout les instants n'est pas anodin ! Chaque photo étant en noir et blanc on à ici un sandwich artistique intéressant : la photographie d'une peinture. Est-ce que ça rend bien ? oui. Et le jeu permet de retrouver dans une section une fois le jeu fini toute nos photographies.

Mais là ou le jeu brille de son lancement à sa fin c'est dans sa mise en scène, digne d'un film. Je pense à des scènes d'une puissance émotionnelle forte comme les champs de coquelicots du no man's land, La rencontre entre les deux protagonistes, la visite de paris et ses ruelles quasi surréalistes dont on ne voit pas le sol...

Le jeu, alternant entre le français et l'allemand tout le long et étant découpés en chapitre renforce le rythme de cette histoire bouleversante. On remarquera aussi certaines prises de risques qui sont les bienvenues, les passages ou l'on joue le chat par exemple mais aussi les quelques mécaniques de jeux qui sont là pour faire plus réel, pour coller à l'époque du jeu et aux infos que l'on nous donne ( de vraies infos je le rappelle ). Je citerait ici le stéthoscope pour écouter à travers le sol, les parties de cartes dans les tranchées.

Le jeu possède une durée de vie considérables puisque malgré le fait que ce soit de l'indé préparez vous à une bonne douzaine d'heures de jeu. En plus de ça si vous comptez récupérer tout les collectibles vous aurez droit à plus d'infos et à des vidéos bonus qui sont vraiment excellentes, avec des vraies personnes qui parlent de la guerre de nos jours et de choses que l'on connait peu, nous faisant par la même prendre conscience de la cause défendu par l'association que le jeu supporte.

En bref : Une direction artistique de qualité, une bonne mise en scène pour une histoire bien écrite ainsi que ses personnages, un gameplay et des mécaniques cohérentes avec le propos et l'univers dépeint, un message fort, une puissance émotionnelle qui vous en font ressortir tout chamboulé. En bonus de tout ça : c'est caritatif, pas trop cher, assez long, et on apprend des choses.

Tout ça en un seul jeu. Je dis pas que tout les jeux doivent s'élever à ce niveau là pour être bon, mais pour toucher du doigt la perfection artistique c'est le minimum. Et ça vous donne une idée de ce que je recherche, de mon idéal vidéo ludique à ce jour.

Attentes pour 2019 : Pour 2019 j'espère découvrir plus de jeu didactifs, et apprendre sur de nouveaux sujets ! Et que les triple A continue de m'impressionner comme cette année. J'ai aussi pas mal d'attentes sur les prochains projet du fleuron de l'indé : Devolver. J'ai pas mal d'attentes pour les plateformers et les jeux d'énigmes avec le retour de Super Meat Boy évidemment et quelques jeux d'énigmes que j'ai déjà repéré. Maintenant une petite liste de mes attentes niveau triple A et indés ainqi que les studios à surveiller de près pour cette année à venir. Le tout avec des petites annotations.

Les triple A que j'attends : Ancestors : The Humankind Odyssey ( ce n'est pas une surprise vous me connaissez je suis fan de la saga Assassin's Creed et j'ai hâte de voir ce nouveau projet de chez Ubisoft ).

The Dark Pictures: Man of Medan ( premier épisode d'une série de film interractif de la part des devs de Until Dawn qui m'as laissé un souvenir marquant. Depuis Detroit : Become Human je suis sur que le genre nouveau du film interractif à un potentiel énorme, et j'en attends d'autant plus ce premier jeu )

Session ( parce que faisant moi même du skate et n'ayant pas vu émerger de bons jeux dans ce domaine depuis un bout de temps, j'attends ce dernier avec impatience )

The Sinking City ( Ayant été très déçu de Call Of Cthulhu j'attends de voir ce que pourrais donner un jeu open world avec pour thème l'univers Lovecraftien )

voilà c'est tout pour les jeux triple A que j'attends le plus pour 2019.

Les studios indés et jeux à surveiller : 2019 va voir trois studios dominer le marché de l'indé je pense. Tout d'abord le fer de lance si je puis dire, Devolver Digital avec : - Gato Roboto - My Friend Pedro ( celui ci me plait déjà pas mal avec son gameplay barré au possible et qui semble ultra fluide ) - Ape Out ( la ressemblance avec Hotline Miami est évidente dans le gameplay mais par contre la DA est très intéressante )

Raw Fury :

Night Call ( sorte d'enquête en noir et blanc dans paris, avec un petit coté comics sympathique )

Sable ( une direction artistique digne d'une bande dessiné de Moebius, et une invitation au voyage qui en font une de mes plus grandes attentes indés de l'année à venir )

The Last Night

Chucklefish Games :

Pathway ( jeu d'aventure à la indiana jones il m'en fallait pas plus pour avoir la hype de folie ) Witchmarsh Eastward Inmost ( pour le moment l'un des puzzle game que j'attend le plus pour 2019 ) Witchbrook ( ils ont repris la formule stardew valley qui m'as tant plu mais cette fois transposé dans un univers magique, autant dire que c'est ma plus grosse attente de la part de ce studio ) The siege and the sand fox Wargroove ( après le très bon Into the breach voici un nouvel hommage au advanced wars dans un univers d'héroïc fantasy )

Puis en vrac les autres indés que j'attends : Ori and the will of the wisps, Cuphead, the delicious last course, Sea of solitude, Tunic, Children of Morta, Vane, Super Meat Boy Forever et Miegakure.