oxtorrent
Accueil » Jeux » Vampyr (2018) - Jeu vidéo

Vampyr (2018) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Dontnod Entertainment et Focus Home Interactive PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch et PC Action et jeu de rôle 5 juin 2018

Vampyr est un action-RPG dans lequel le joueur incarne Jonathan Reid, un chirurgien devenu vampire. Dans un Londres délabré et envahi par la grippe espagnole, le joueur devra concilier son devoir de chirurgien et l’appétit vorace d'un vampire.

Film Vampyr (2018)  - Jeu vidéo
SERVEUR 1

Parlons de Vampyr !

"Vampyr est un jeu vidéo développé par Dontnod Entertainment des français, ça sera forcément nul ! et édité par Focus Home Interactive, sorti en 2018 sur Windows, PlayStation 4 et Xbox One."

L'introduction du jeu en illustration est plutôt sympathique avec une bonne musique pour accompagner le tout, l'univers très austère et glauque du jeu est très rapidement mis sur le devant de la scène !

Le scénario nous amène dans la peau de Jonathan Reid, un médecin (hématologue) qui revient a Londre voir sa familly après être démobilisé du front lors de la Première Guerre mondiale. Sauf que bad things happen sometimes, il va se faire tuer de façon... bah on sait pas trop en fait, en mode pas de bol pour lui. Sauf que, bah le pauvre va être chanceux dans sa malchance, il va renaître en Vampire sans avoir souvenir de pourquoi, qui ou comment de la situation. Va s'en suivre un jeu d'enquête où l'on devra trouver les réponses à nos questions. Tout ça lors de l'épidémie de la grippe espagnole, autant dire que... ce n'est pas la joie dans Vampyr. Le scénario est plutôt bon, le rythme tient bon et rare sont les moments un peu longuet, les révélations sont présentes et on prend plaisir à évoluer jusqu'à la fin. L'univers de Vampyr est assez originale, bien sûr on garde plus ou moins tout ce qu'on connaît des vampires, l'univers collectif autour est plutôt respecté, mais Dontnod ajoute ça petite touche personnelle pour rendre le tout unique a l'ambiance du titre. Le jeu s'inspire de notre réalité avec comme contexte la fin de la Première Guerre mondiale et l'épidémie de la grippe espagnole. Of course, tout ça est mixé avec un univers totalement fictif, mais ça rend le jeu vraiment prenant et très réaliste dans un sens, on joue un personnage qui revient de la guerre et est au pris avec une pandémie bien merdique et mortel comme jamais. Donc pour moi, l'univers du jeu est vraiment attrayant et réussi le pari d'offrir quelque chose de solide avec une ambiance parfaitement maîtrise !

Le codex n'existe pas (pour des informations sur les personnages ou des illustrations...) mais en terme de papier disséminé dans l'environnement, autant dire que vous aurez pas mal de lecture, mais de la lecture intéressante. Pour peu qu'on s'intéresse au lore du titre, les informations seront précieuse et ajouteront au contexte.

La mise en scène est plutôt.... molle, disons qu'elle manque de panache lors des cinématiques. Les discussions se font en classique champ contre champ, mais avec une petite spécificité assez rare, on peut bouger la caméra pour avoir l'angle qu'on veut (gauche droite) ce n'est pas figé non plus. Mais globalement, ça reste très simpliste dans l'ensemble et manque de quelque chose pour vraiment exceller. Par contre, je dois admettre que j'aurais adoré avoir plus de séquences animé comme l'ouverture du jeu, je trouve que ça a un charme certain en terme de direction artistique, au final sûrement moins cher de faire comme ça et ça a plus de gueule, dommage... une occasion ratée.

Donc on contrôle en personnage principal, Jonathan Reid qui est un médecin ayant fait la première guerre mondiale, fraîchement devenu Vampire a son retour à Londre. C'est un personnage que j'ai trouvé intéressant pour plusieurs raisons, première chose en ce qui concerne son chara design, je le trouve franchement top. Il a la classe londonienne avec son trench-coat de bâtard. Ce qui est intéressant avec ce personnage est qu'au niveau du lore, on ressent bien que lors de son vivant, Jonathan était quelqu'un de très intelligent et très aidant auprès des autres, donc une bonne personne. Lors du début de l'aventure, lors de sa transformation en Vampire il va se passer un truc très triste qui va bouleverser la vie du personnage (passe outre le fait qu'il soit revenu d'outre les morts en Vampire ahah) et à partir cet instant T, le joueur peut jouer un nouveau Jonathan Reid. Vous voulez être un Vampire sanguinaire sans émotion qui bouffe tout le monde au calme ? faite donc, ou voulez-vous rester "humain" et continuer d'exercer votre profession sans tuer personne ? ou pourquoi pas un mix des deux, les connards de con, on va les tuer hein ! donc voilà, j'ai trouvé l'évolution en Vampire assez cool et laisse libre choix au joueur de choisir une direction avec ce personnage, noir-blanc-gris. Les deux autres piliers du jeu sont Elisabeth Ashbury qui est aussi une Vampire, une femme qui au départ est très froide, mystérieuse, mais qui va créer un lien fort avec Jonathan, j'ai beaucoup aimé suivre l'évolution des deux. L'autre est Edgar Swansea qui est le médecin en chef de Pempbrok Hospital (le hub du jeu) qui est quelqu'un de très... spécial. Il adore les Vampires, fascinés même mais reste un humain, j'ai adoré les discussions avec lui.

En vrai, tous les personnages secondaires du jeu sont au moins un minimum intéressant, l'écriture est soignée, le background de chacun également (avant la guerre - épidémie - présent) et au final, on prend plaisir à discuter avec eux, de comprendre leurs problèmes, d'essayer d'aider ou non. Je le dis et je le pense vraiment, ça fait partie des plus grosses qualités du titre ça, l'écriture des personnages annexes et les répercussions des choix, une vraie vision et un vrai plaisir ! Le seul problème avec un budget disons limité est que... forcément, ça se répercute sur la technique et l'animation et la modélisation sont passable, mais loin d'être extrêmement convaincante. Je veux dire, l'animation des visages est correcte mais trop basique/statique, je peux comprendre pour la tonne de discussion et de visage par contre. La modélisation parfois trop basique des PNJ ou l'animation de course de personnage qui est très ridicule, disons que passable est le juste mot, ça brille pas, mais ça ne donne pas envie de vomir non plus. Juste que vu la qualité des dialogues/choix, ça aurait été encore mieux avec ce point totalement réussi !

Le jeu n'a pas vraiment d'antagoniste, disons qu'en parler serait forcément spoil comme il n'est pas introduit en début d'aventure, du moins pas vraiment. Hormis de dire que la menace fantôme de la grippe espagnole plane au-dessus de Londres (ah et aussi les vampires) je peux pas dire grand chose.

Par contre rien à redire sur le chara design, les vampires sont vampiriques oui avec un teint très pâle et les yeux injectés de sang, pour notre personnage ça pète la classe ! même l'époque, le style Londonien est juste parfait quoi, j'adore perso ! Je trouve que ça a un vrai charme en fait, une vraie identité visuelle.

Le doublage anglais est également très bon (anglais sous-titré français), j'adore la voix de notre personnage principal avec un accent britsih présent ! elle va totalement avec la gueule du perso.

Le bestiaire est dans l'ensemble plutôt bon et on retrouve plus ou moins ce qu'on attend d'un univers de Vampire, donc des chasseurs qui se nomment la garde de Priwen qui vont patrouiller les rues de Londres pour avoir votre tête. Sauf que des créatures plus sauvages sont aussi de la partie avec les Skals, des Vampires inférieurs à moitié fou voir complètement qui s'attaquent a tout le monde, sans distinctions (vampire/humain). Il y aussi des Loup-Garou par exemple, disons que le Bestiaire manque peut-être un zeste de variété surtout en ce qui concerne la garde de Priwen, on combat toujours la même chose, dommage. Par contre, j'ai adoré combattre les boss (les vrais) du jeu que je trouve excellent, lorgnant même sur un Bloodborne par moment. Intense, bonne musique, bonne difficulté, apprentissage... peut-être un zeste trop simple dans l'ensemble et surtout ça manque de combat de boss !

Vampyr est donc un A/RPG avec une grosse emphase sur l'enquête, donc la recherche d'indice. L'histoire se déroule dans un monde ouvert (Londres) de taille moyenne. Le scénario principal ne prendra pas plus de 20h avec 7 chapitres qui compose le jeu. Le jeu se déroule en chapitre donc et chaque fin demande un choix (important) qui influe beaucoup sur l'état d'un quartier. Ceci est pour le scénario, car le jeu propose pas mal de quêtes annexes à faire et de surcroit, intéressante ! Le jeu se base donc sur un système d'enquête ou l'on doit pour mener a bien une mission, en apprendre plus pour éventuellement faire un choix logique (ou pas d'ailleurs) compte tenu des informations du joueur autour des personnages. Ceci étant, rien n'est vraiment obligatoire et vous pouvez clairement juste faire chill bro, voila, fin avec une conséquence plus ou moins importante sur la vie d'un personnage. Le point le plus intéressant est vraiment l'écriture, en apprendre plus sur les gens, sur les personnages, la routine quoi et en conséquence, faire les bons choix lors d'une quête. Vous êtes aussi un médecin et devez donc (si vous le voulez) prendre soin des personnages ce qui peut vite devenir redondant car la fatigue, toux, mal de tête... la plupart des personnages se font infecter et ça fait faire par mal d'aller retour, après 15h, ça devient un peu chiant mine de rien. L'idée est donc intéressante, mais un peu mal exécuté en réalité, dommage. Par contre, j'ai bien aimer le système de sang pour l'xp, grosso modo, avant de becter quelqu'un, il faut avoir appris a le connaître et le rendre "heureux" pour que son sang soit pur, disons que ça force le joueur a s'intéresser a l'annexe même pour ceux qui veulent manger tout le monde. Pas obligatoire encore une fois car le joueur peut quand même becter un personnage "impur", il sera juste moins gros en XP. Donc voilà, l'expérience du jeu se base énormément sur les indices, sur les discussions, ce n'est pas vraiment un jeu qui bouge de partout, le rythme est assez calme et lent, faut aimer découvrir, parler et prendre son temps. Il y a aussi pas mal de document dissimulé dans l'environnement pour les chercheurs en herbes.

Ce qui m'amène à parler des environnements et de l'ambiance qui sont pour moi la plus grande réussite de ce jeu. Alors Londres est juste magnifique, ce monde ouvert de taille moyenne offre une direction artistique incroyable et un level design qui fait forcément penser a Dark Souls avec son système de raccourci bien intégré au jeu. Sauvegarde Auto et pas de fast travel, autant dire que ce système pourra rebuter certains joueurs, mais fait partie intégrante de l'expérience, vous devez vous rendre physiquement aux endroits et le jeu ne tolère pas l'erreur, vous faite une merde, vous vivez avec la conséquence (pas de retour en arrière), intéressant donc pour les choix. Les environnements sont donc très variés avec un style visuel absolument ouf, les rues de londrès sont vides de vies (hors quartier) avec seulement des ennemis assez austère qui peuvent faire peur. Les différents quartiers propose tous une ambiance différente en passant des docks un peu poisseux a l'hopital qui sert de hub, assez reconfortant voir en passant par des quartiers de riche qui ne semblent pas connaître la pendémie, autant dire que même si le style sombre victorien glauque est l'élément principale, le jeu arrive quand même un minimum a variés ses ambiances pour plaire sur la durée. Je ne pense pas avoir besoin de dire que le jeu ne possède pas de cycle jour/nuit dah loul. La physique est présente et certains objets peuvent être cassé, mais ça reste assez minime dans l'ensemble (aussi je demande toujours plus d'intéraction dans ce genre de jeu du genre... pouvoir s'asseoir dans un bar, juste pour l'ambiance quoi). La carte du monde a le mérite d'être très lisible malgré son aspect labyrinthique, pas de mini map, il faut toujours ouvrir manuellement pour savoir ou se rendre.

Graphiquement, Vampyr n'est pas incroyable, mais avec ses texture façon pastel (pour les décors par moment), le jeu s'offre une direction artistique donc assez intéressante et réussie pour outre passer son aspect graphique que certains pourraient trouver désuet. Ce n'est pas mon cas, j'ai trouvé Londre vraiment crédible, l'atmosphère lourde, le brouillard par moment, quelque chose ressort vraiment de Vampyr, on est loin d'un jeu incroyable techniquement (en terme de graphisme pur) mais ce n'est pas bien grave compte tenu du boulot fait sur le reste, bravo Dontnod. Par contre, le jeu (du moins, dans mon aventure) a eu des problèmes aux niveaux des textures, ça arriverait parfois (pas tout le temps) qu'un personnage lors du discussion n'était pas chargé (donc low res), un peu Chelou, mais pas "grave" outre mesure.

Ouch, alors ici on rentre dans le sujet sérieux qui aura fait de ce Vampyr un très mauvais jeux au yeux de certains, son gameplay, son système de combat. Alors, hors combat, le jeu est très simpliste et on s'approche de walking "sim" dans l'idée avec de la marche... de la marche et de blabla entre les personnages. Rien de vraiment mauvais à première vue donc, le gameplay d'exploration fonctionne bien, mais souffre de léger (gros) problème à mon sens. Première chose, on contrôle un Vampire qui peut se teleporter d'une place a l'autre (en hauteur par exemple) sauf que le jeu bride À MORT nos capacités. Genre, je veux traverser un ravin, je peux sur la gauche, mais pas sur la droite... le jeu aurait dû (DONTNOD) aurait dû prendre le temps de créer un level design qui est en symbiose avec Jonathan, car en l'état, on dirait qu'il doit suivre des règles ULTRA stricte pour passer d'un endroit à l'autre avec ses pouvoirs, daubé ça. Les combats, c'est un peu pareil, disons que l'idée d'avoir un "BLOODBORNE" like (très semblable) est cool, mais le jeu n'arrive jamais à vraiment s'envoler. Le système de combat manque de punch, manque de folie, manque de quelque chose. Je veux dire, le build en soit est plutôt intéressant avec les pouvoirs vampiriques qui changent un minimum d'un joueur a l'autre, sauf que ça reste malgré tout très basique et jamais vraiment engagent comme dans un Bloodborne. Dans l'un, je veux combattre, dans l'autre au bout d'un moment, j'ai envie d'equiver. Pourtant, la recette est bien présente, un bouton d'esquive, un bouton pour frapper et contre-attaquer, plusieurs armes (arsenal) différentes a disposition, des pouvoirs de Vampire mais... une molesse assez incroyable overall.... dommage. Je pense vraiment que le problème vient d'un point très con en fait, DontNod a fait le choix de créer un repop d'ennemis chaque fois que le joueur sort d'un quartier... sauf que le système de combat ne suit vraiment pas pour ce choix de gamedesign (à défaut ou dans Bloodborne, ça me semble primordial par exemple).

Globalement la difficulté du titre est assez relevé, disons que dans un chemin ou le joueur choisi d'épargner le maximum de personnage (donc moins d'xp), maîtriser le système de combat semble primordial, bien build et tout le tralalal. Je ne pourrais pas dire si le jeu en méchant est plus simple par contre.

L'intelligence artificielle est... correcte sans plus. Disons qu'elle souffre du même problème que dans le remake de Resident Evil 2, si vous partez trop loin, l'ennemi se place en mode oh fait chier, ballek de c'connard... au revoir, merci. Elle reste overall assez agressive en combat, donc tout le monde attaque en même temps, faut bien faire attention aux alentours.

Un autre très gros point fort de Vampyr est très certainement la bande sonore et je pèse chacun de mes mots aussi. La musique de Vampyr est incroyable, autant dans les thèmes que dans l'ambiance. L'impression que chaque piste est un juste titre pour les évènements présent a l'écran. Je veux dire, se promener dans les rues (quartier) de Londres avec ça en fond par moment (https://www.youtube.com/watch?v=wutw7lSJ5a0) franchement énorme, cette maîtrise ! la mélancolie au violon d'une ville maintenant en proie a la grippe espagnole, je veux dire... on ressent vraiment quelque chose avec cette ost, du moins moi je l'ai vraiment ressenti (gros kiff).

Section capture d'écran : https://steamcommunity.com/id/linkroi/screenshots/?appid=427290&sort=newestfirst&browsefilter=myfiles&view=imagewall

Conclusion : encore une fois désolé pour cette énorme critique, mais que voulez vous... quand la passion parle ça arrête pas. Je veux vraiment faire des efforts pour proposer plus petit, plus lisible, moins... je ne sais pas. J'ai l'impression que j'abuse, mais bon, j'espère que ça plaira quand même. Vampyr est donc vraiment une belle découverte, imparfait mais sincère dans son propos, quelque chose d'important donc.