oxtorrent
Accueil » Jeux » Beast Quest (2018) - Jeu vidéo

Beast Quest (2018) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Just for Games et Maximum Games Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One et PC Jeu de rôle 27 mai 2018

Un sorcier maléfique a jeté un sort aux Bêtes magiques d'Avantia. Seul un véritable héros peut libérer les Bêtes et empêcher qu'elles ne détruisent le royaume. Sauras-tu être le héros tant attendu par Avantia? Embarque pour un jeu d'aventure et d'action épique dans un immense monde ouvert! Affronte des hordes d'ennemis redoutables et des Bêtes gigantesques lors d'impressionnants combats de boss! Explore des sommets enneigés et des plages de sable fin à la recherche d'artefacts anciens et de trésors perdus! Prépare-toi à vivre des combats débordant d'action contre plusieurs ennemis à la fois en plaçant tes attaques, tes parades et tes esquives au bon moment pour vaincre l'ennemi! Accomplis des quêtes pour améliorer ton équipement et prendre l'avantage! Seules tes capacités et ta bravoure pourront ramener la paix dans le Royaume d'Avantia! Deviens un héros dans BEAST QUEST!

Film Beast Quest (2018)  - Jeu vidéo
SERVEUR 1

Une vingtaine d'heure de jeu à mon actif.

Généralement, avant de commencer un jeu, qui plus est disponible sur la plateforme Steam, je regarde rapidement les critiques ainsi que les appréciations et autant vous dire que j'ai été très surpris de mon observation pour ce jeu : critiques et appréciations très négatives. Pourtant, les images du jeu et les quelques trailers qui étaient présentés n'avaient pas l'air d'annoncer un divertissement méchant. Beast Quest, adapté de la série littéraire éponyme qui ne semble pas faire énormément de bruit malgré la publication d'une centaine de romans au Royaume-Uni (une quarantaine chez nous), est un jeu de Fantasy Epique (avec une tonalité de conte) et selon les joueurs un très mauvais jeu qui ne mérite pas de figurer dans le magasin Steam. Curieux, je me suis penché sur ce cas et après une vingtaine d'heure de jeu (l'équivalent d'un petit let's play), voilà ce que je peux en dire.

Nous incarnons Tom, un jeune garçon comme tous les autres qui, après avoir reçu la visite d'un magicien, se lance dans la "Beast Quest" : les grandes créatures de ce monde sont entravées par un sorcier maléfique et Tom semble le mieux placé, de par son passé, pour mettre fin à cette tyrannie. Pas plus de spoil, comme à mon habitude !

Bon... On ne va pas se le cacher mais d'entrée de jeu, l'histoire est d'une simplicité effroyable. Rien de bien original dans tout ça et on a même le droit à quelques petits clichés du genre. Mais que voulez-vous, on ne réinvente pas la Fantasy en un seul jeu vidéo - même si... Bref, nous avons un jeune héros (si possible pas encore majeur) qui se fait aborder tranquillement par un vieux magicien, futur mentor, qui offre - si ce n'est impose de manière habile - une quête au héros qui ne peut qu'accepter parce que justement, c'est le héros. Et durant son aventure, il va être amener à côtoyer des adjuvants de son âge mais également à rencontrer le grand méchant : un sorcier maléfique. Le fond n'est donc pas vraiment très recherché et la forme non plus. Grossièrement, on pourrait décrire ce jeu comme étant un "Zelda like" en quelques points : des boss à combattre en trouvant leur point faible (quand ce n'est pas violer littéralement le clic gauche de sa souris), l'obtention de clés qui permet d'ouvrir une quantité monstrueuse de coffres... Le véritable problème, c'est que le jeu n'importe pas grand chose de neuf. On a la base du jeu de Fantasy et concrètement, si ça peut ennuyer le joueur, ce n'est pas mal amené. Notre héros gagne de l'expérience et de l'or : avec l'expérience, il débloque des compétences et avec l'or, il débloque des objets et des améliorations. Il effectue une quête principale (celle de libérer quatre grandes créatures que l'on pourra obtenir comme alliées - chacune possède des pouvoirs à utiliser lors des combats) et des quêtes plus secondaires, allant de la simple récolte d'items et à la recherche de créatures dangereuses... On affronte des ennemis assez variés. On voyage dans un monde, certes fermé mais qui demeure tout de même de taille plus qu'honorable, offrant même quelques beaux panoramas mais on en reparlera plus tard. Sincèrement, je ne comprends pas pourquoi (pas totalement, car ça arrive) ce jeu est autant détesté car, s'il est basique, il n'est vraiment pas méchant. C'est du déjà vu mais il demeure digérable. A souligner que le dénouement de l'histoire est assez décevante lorsque l'on voit la consistance pourtant intéressante que garde l'intrigue tout le long de la partie.

Le principal problème, et là je ne peux qu'être en accord avec ces critiques, c'est la jouabilité. Alors, on peut s'en sortir au bout d'une dizaine d'heure de jeu mais les contrôles sont absolument effroyables, au point où je pense que c'est ce critère qui a amené les joueurs à cracher sur ce jeu. Demeurant sur un jeu basique, on a les touches basiques : attaquer, attaquer plus fort, parer, esquiver, se déplacer... Pour le déplacement, c'est lent et grossier. Notre personnage n'est pas très habile, d'autant plus que le décor gêne par moment nos déplacements. Pour les combats, ça doit être le pire : on ne peut réaliser qu'une seule action à la fois. Impossible donc de se replacer, de parer en plein milieu d'une attaque... Et le principe d'esquive qui est aux fraises à tel point que l'on ne sait jamais si les esquives sont efficaces ou non et même dans le combat, notre personnage est lent. Lent pour se déplacer, lent pour attaquer... On pourra toujours patienter un certain niveau, dès l'instant où les compétences de combat sont un peu plus renforcées, pour espérer moins galérer dans ces phases et encore... On notera le fait que certaines attaques d'ennemis ne sont pas très discernables, nous laissant dans le flou pour la démarche à suivre car parer et esquiver sont deux mouvements différents qui répondent à des attaques différentes. Donc, à n'en pas douter, c'est réellement ce point qui donne au jeu cette très mauvaise réputation car outre ces - énormes - problèmes, on demeure sur une création vidéoludique agréable.

Ainsi, les graphismes sont... potables. Ce n'est pas merveilleux, c'est loin d'être fabuleux mais c'est regardable. D'autant que certains panoramas comme déclaré plus tôt sont plaisants. On enchaine des milieux assez différents et assez rapidement pour ne pas nous ennuyer d'une seule teinte ou d'une seule ambiance. On reste sur des graphismes bon enfant.

Les ambiances sont assez discrètes mais elles font plaisir, ce qui n'est pas forcément le cas de la musique qui demeure la grande absente de ce jeu, ou alors elle est encore plus discrète que les ambiances. On peux sourire face aux bruitages des ennemis qui sont, pour la plupart, assez parodiques - notamment les squelettes qui hurlent à la mort lorsqu'on les achève.

Ainsi, Beast Quest est plus un jeu en manque de chance qu'un jeu exécrable. Malgré une liste que l'on pourrait croire sans fin de défauts en tout genre, c'est un jeu que l'on peut prendre rapidement en main, à condition de ne pas faire le défaitiste c'est sûr. Un divertissement plaisant, sympathique qu'il faut dresser un minimum afin de savourer (si tant est que le mot soit bien usé pour ce cas) pleinement la partie. Je suis près à recommander ce jeu qui tente beaucoup pour proposer une expérience agréable ; y parvient-il ? Large question... Certes, il peut être vu comme un gros plagiat de jeux plus excellents que lui, peut se révéler assommant tant l'histoire est un gros résumé de tout ce que la Fantasy a offert de plus plat depuis qu'elle existe... mais ce serait mentir que déclarer qu'il n'a que des défauts. Et n'oubliez pas que la Fantasy nous appartient !