oxtorrent
Accueil » Jeux » Through the Darkest of Times (2020) - Jeu vidéo

Through the Darkest of Times (2020) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Paintbucket Games et HandyGames PC, Mac et Nintendo Switch Aventure 30 janvier 2020

Berlin, janvier 1933. "Adolf Hitler est chancelier !" Nous savons tous où mènera ce message, des horreurs se manifesteront dans le monde. Trop peu se dressent contre le Reich allemand. Le ferez-vous ? Dirigez un groupe de résistance clandestin à travers les temps les plus sombres.

Film Through the Darkest of Times (2020)  - Jeu vidéo
SERVEUR 1

Through the Darkest of Times est un jeu de ceux qui ne marqueront pas l’histoire du jeu vidéo mais savent marquer notre vision du monde.

Vous y prendrez la tête d’une troupe de résistants qui dès l’ascension d’Hitler choisissent de s’y opposer.

Au premier abord, on peut critiquer son gameplay limité qui à la manière de We the revolution, semble nous empêcher de changer une histoire déjà connue pour éviter de tragiques évènements. Deux éléments clé s’en dégagent: une partie de répartition des membres du groupes pour lutter de façon directe ou indirecte face aux nazis et une partie de choix face à des évènements à la manière du bon jeu d’Arte Enterre moi mon amour.

Mais il faut aller plus loin que cette simple approche et y saisir tout l’aspect engagé. Contrairement aux classiques du genre, la vision nazi n’y est pas manichéenne. Il peut très bien prendre les traits de la voisine parfaite tata gâteau ou du jeune garçon un peu naïf embrigadé.

Ce jeu interroge chacun sur la conduite qu’il aurait eu face à l’histoire. Cette sorte de Né en 17 à Leidenstadt aux traits vidéo ludiques nous met par moments face à notre lâcheté et à des doutes. Si la majorité semble satisfaite pourquoi se lever et faire dépasser sa tête de la foule? Doit on contester ce qui est à l’origine de l’apparent bonheur de cette majorité?

On y voit de quelle manière les limites de l’acceptable ont été repoussées de manière progressive jusqu’aux horreurs que l’on connaît. Chaque pallier franchit y est retranscrit de l’interdiction du Jazz et du boycott de magasins juifs, à l’extermination massive et à l’exécution sommaire de n’importe quelle personne aux mots déplacés sur le régime.

Peut-être, l’impossibilité de changer vraiment l’histoire du jeu est elle là pour valoriser le sentiment d’impuissance qu’ont pu ressentir certains et ainsi mettre un peu plus en lumière un combat qu’ils savaient perdu d’avance, mais qu’ils ont jugé nécessaire.

Dans notre XXI ème siècle, ce jeu cherche à tonner comme une mise en garde contre les pires idées à l’heure où les grands de la planète attisent parfois la haine contre leurs minorités, où la presse de certains pays démocratiques menace de se retrouver muselée, où la justice d’autres se retrouve en coupe réglée...

Celui qui cherche juste un bon jeu sera sûrement déçu mais Through the Darkest of Times est une formidable porte de réflexion. Clôturons ici cette critique par une petite dédicace à Camus« Pour que jamais les rats ne reviennent envahir nos villes heureuses! ».