oxtorrent
Accueil » Serie » Shuffle! - Anime (2005)

Shuffle! - Anime (2005)

Anime de Naoto Hosoda Animation, drame et comédie 1 saison (terminée) WOWOW 25 min 8 juillet 2005

Dans un monde où les Dieux et les Démons partagent les terres des humains, Rin Tsuchimi, jeune lycéen, vit seul avec son amie d'enfance, Kaede Fuyou. Rin a perdu ses parents dans un accident et Kaede sa mère. Le père de Kaede, homme d'affaires, se trouve à l'étranger, les laissant ainsi tous les deux vivre seuls.

Au lycée, on apprend l'arrivée de nouveaux arrivants dans la classe de Rin, mais il ne se doute pas que ces arrivants vont bousculer son existence au niveau de sa vie et de son futur. Toute la classe découvre ainsi les nouvelles arrivantes : Lisianthus du monde des Dieux et Nerine, du monde des Démons. Ils découvrent par la même occasion leur père respectif, tout deux Seigneur de leur monde.

C'est par cette occasion que Rin va apprendre qu'il a été choisi par les deux seigneurs pour devenir l'époux de Shia (Lisianthus) et Nerine. Il est donc confronté à un choix difficile : devenir le futur Seigneur des Dieux, ou bien celui des Démons...

Film Shuffle! - Anime (2005)
SERVEUR 1

Une bonne connaissance bien épique et accroc à la japanisation me l'avait conseillé. Dommage qu'il se révèle que je ne sois pas du tout à son niveau d'amour pour les scénarios totalement poussés vers la romance. Il y a bien deux trois petits moments "sympas" dans la série, mais finalement, ce n'est pas à la hauteur. Je l'ai regardé comme on regarde un bon vieux nanard, en rigolant bien de la trame grossière et du côté "touchant" tellement lourd (5 nanas pour un gamin, putain. Et aucun danger en plus. Elles sont toutes a ses pieds, c'est ne fuckin' histoire d'harem !) La morale de l'histoire c'est : la polygamie, ça évite ça (mais ça n'arrive seulement si vous êtes assez riches).

Chaque petite romance pourrait être sympa en soit, mais pas les cinq à la fois. Et il manque clairement un "truc central". Une romance c'est pour moi un accompagnement à quelque chose de plus grand. Quand on balance ça "sans rien d'autre" on voit combien c'est superficiel et ecoeurant. Pour ma part :/

NB : pour les patients : c'est de mieux en mieux vers la fin. On crame sous les nours et les roses le 3/4. Mais la fin c'est du sang et des larmes. C'est un peu trop "huaaaarh" pour moi ^^ Mais dans le désespoir, on trouve un sens à tout cela, et les derniers épisodes pourraient être une série à part avec plus d'étoiles, j'imagine.