oxtorrent
Accueil » Serie » The Last Dance - Série (2020)

The Last Dance - Série (2020)

Série Sport et documentaire 1 saison (terminée) ESPN 51 min 19 avril 2020

Dans ce docu-série magistral qui propose des images inédites de sa dernière saison au sein du championnat NBA, Michael Jordan se livre sur sa vie et sa carrière.

Film The Last Dance - Série (2020)
SERVEUR 1

Netflix a jusqu'à présent consacré peu de docu-série au milieu du sport. Il y a bien eu quelques essais sur des histoires bien particulières, comme celle de Maradona qui entraîne une équipe mexicaine de football (Maradona in Mexico) ou encore celle de cette équipe lycéenne d'une réserve Navajo suivie dans la quête d'un titre de champion d'Arizona (Basketball or Nothing). Il manquait cependant la série consacrée à une icône, de celle que l'on associe irrémédiablement à un sport tant elle l'aura marqué durant sa carrière par ses victoires et son charisme. Lance Armstrong et le cyclisme, Tiger Woods et le golf, Michael Schumacher et la Formule1... Michael Jordan et le basketball.

The Last Dance est le nom que le coach des Chicago Bulls, Phil Jackson, donna à la saison 97-98. Une saison particulière. Alors que les Bulls domine la NBA avec cinq titres en sept ans, le Général Manager de l'équipe, Jerry Krause, annonce durant l'été que cette saison sera la dernière de l'entraîneur, même si l'équipe gagnait les 82 matchs de la saison régulière. Dans la foulée, Michael Jordan, la grand star de l'équipe, menace de partir si Jackson n'est pas reconduit. C'est dans une ambiance crispée, que débute donc la saison 97-98, celle où Jordan, Pippen, Rodman et les autres Bulls lutteront pour un sixième titre. Une saison haute en couleur que nous fait revivre la série, entrecoupée de flashbacks sur les précédentes saisons de Jordan, toutes passées sous le maillot des Bulls, ainsi que de sa courte carrière dans le baseball.

Michael Jordan est placé au centre de la mini-série The Last Dance. Tous les projecteurs de Netflix et d'ESPN, producteurs de la série, sont braqués sur la légende du basketball. Les autres protagonistes ne sont que des figurants, y compris Scottie Pippen, son fidèle lieutenant. Certains ont tout de même droit à une digression du documentaire qui s'attarde, plus ou moins longtemps, à leur brosser le portrait, mais en faisant toujours le parallèle avec Jordan, ne quittant jamais le sentier tracé pour et surtout par la star.

Les images de l'équipe de tournage qui suivit les Bulls durant la fameuse saison 97-98 sont donc exhumées pour l'occasion, elles qui n'avaient jamais été montrées à la télévision car nécessitant l'accord de Jordan. Le montage de la série est exemplaire, jonglant entre séquences de matchs, d'interviews, du passé des joueurs et de moments de détente dans les vestiaires ou en déplacement. Le spectateur partage ainsi toute l'intimité de cette équipe et de ses protagonistes. Une volonté d'immersion réussie.

Dans l'ombre médiatique d'un Jordan et des autres stars de la ligue, il ne faut pas oublier de citer David Stern, le commissaire NBA de 1984 à 2014 et décédé en début d'année. Grand artisan de ce qu'est aujourd'hui la NBA, David Stern débuta sa carrière de commissaire l'année où Michael Jordan fut drafté. Il redressa la NBA, transformant cette ligue américaine moribonde en une puissante multinationale brassant des milliards de dollars chaque année.

The Last Dance est une belle réussite qui ravira les afficionados du basketball, les novices, mais également ceux qui ne s'intéressent pas à ce sport. Car Michael Jordan fait partie intégrante de la pop culture, que ce soit grâce à ses fameuses paires de basket ou son rôle dans le film d'animation Space Jam. Le docu-série est focalisé sur la star, qui ne souffre, le long des dix épisodes, d'aucune remise en cause de son leadership et de son attitude sur et en dehors des parquets. Une addiction au jeu ? Mensonge. Une violence insupportable à l'encontre des jeunes joueurs de l'équipe ? Peut-être, mais uniquement pour leur bien. Rien ne viendra donc entacher l'image de la légende.

Mais Michael Jordan, surnommé Air Jordan et His Airness, a beau être porté aux nues par la série, le spectateur découvre en filigrane un homme tristement seul, habité d'une telle rage de vaincre, d'un tel esprit de compétition et d'une telle soif d'écraser ses concurrents, que cela le rend asocial. On découvre ainsi un Jordan nouant des liens très forts avec son équipe de sécurité, mais jamais avec ses coéquipiers, y compris un Pippen avec qui il passa la majorité de sa carrière.

The Last Dance est avant tout l'histoire d'un génie du basketball et d'un compétiteur hors pair qui marqua au fer rouge le monde du sport, Michael Jordan, ce géant dont l'ombre plane toujours sur la NBA.